L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Mortalité hospitalière attribuable à l’hypertension artérielle aux soins intensifs de l’hôpital général de Kinshasanote

Auteurs : B. LONGO-MBENZA, NGANGA NSUANGA, S. MBUNGU - Congo-Kinshasa

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5511 - Novembre 2008 - pages 584-592


Résumé

Ce travail de suivi vise à déterminer l’ampleur des maladies cardiovasculaires et les décès attribuables à l’hypertension artérielle dans le service des soins intensifs de l’Hôpital général de Kinshasa entre le 1er novembre 2003 et le 1er janvier 2004. Il s’agissait d’une série consécutive de tous les patients hospitalisés, interrogés, examinés, et surveillés jusqu’à la sortie. La fraction étiologique a servi à mesurer l’impact de l’hypertension artérielle sur la mortalité hospitalière.
110 patients dont 70 hommes et 40 femmes (sex-ratio de 2 hommes : 1 femme), âgés de 44,4 ± 17,8 ans, étaient caractérisés à l’admission par un niveau socio-économique bas chez 70 %, le surpoids chez 42,7%, le tabagisme par cigarettes chez 22,7 %, le diabète sucré chez 42,7 %, l’accident vasculaire cérébral chez 70 % et l’hyper-tension artérielle chez 64,6 %. La mortalité totale était chez 55,5 %. L’âge avancé (p <0 ,01), la pression artérielle diastolique ³ 100 mmHg, l’hypertension artérielle montraient une association univariée significative avec la mortalité hospitalière. La mesure de l’impact de l’hypertension artérielle sur la mortalité était la fraction étiologique de 0,375 : ainsi, 37,5 % des décès auraient pu être évités par l’absence de l’hypertension artérielle.
Les préventions primordiale, primaire et secondaire des maladies chroniques non-transmissibles dont les maladies cardiovasculaires deviennent une nécessité dans cette ville de Kinshasa en voie de développement.

Summary
Mortality attributable to arterial hypertension in the intensive care unit of Kinshasa general hospital

This follow-up sought to determine the extent of cardiovascular diseases and the number of deaths attributable to arterial hypertension within the intensive care unit of Kinshasa general hospital between November 1st, 2003 and January 1st, 2004. This was a consecutive series of all the patients hospitalized, interviewed, examined, and monitored till the discharges. The impact of arterial hypertension on the hospital-based mortality was measured by the etiologic fraction.
110 patients with 70 men and 40 women (sex ratio 2 men: 1 woman), aged 44.5 ± 17.8 years, were characterized at the admission by a low socio-economic status for 70%, overweight for 32.7%, obesity for 9.1%, excessive alcohol intake for 42.7%, smoking for 22.7%, diabetes mellitus for 23.6%, stroke for 70%, arterial hyper-tension for 64.6%. Total mortality rate was 55.5%. Older age (p<0.01), diastolic blood pressure ³ 100mmHg, arterial hypertension were significantly ad respectively associated with the total mortality. The impact of arterial hyper-tension was the etiologic fraction of 0.375 : thus, 37.5% of deaths could have been avoided in the absence of arterial hypertension.
Primordial, primary, and secondary of chronic non communicable diseases such as cardiovascular diseases, are needed for developing Kinshasa town.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1080 fois, téléchargé 38 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !