L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Prévalence et indices de séropositivité au VIH en chirurgie dans deux hôpitaux de référence à Mbujimayi, R.D. Congonote

Auteurs : A. UWONDA, M. KANGUDYA, B. MUKEBA - Congo-Kinshasa

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5603 - Mars 2009 - pages 155-162


Résumé

L’infection au VIH soulève beaucoup d’inquiétudes concernant le risque de contamination du personnel chirurgical. La présente étude prospective, menée dans les deux grands hôpitaux de Mbujimayi en République Démocratique du Congo, a pour objet de déterminer la séroprévalence au VIH chez les malades admis et hospitalisés en chirurgie dans ces hôpitaux et prospecter si des indices cliniques et biologiques simples peuvent refléter le statut sérologique VIH de ces patients. Deux cent quarante-huit patients hospitalisés pour être opérés ont été soumis au test ELISA pour la détection des anticorps anti-VIH et à quelques examens biologiques préopératoires durant la période du 21 novembre 2002 au 20 mars 2003. L’âge des patients varie de 2 à 60 ans avec une moyenne de 34,4 ± 19,8 ans.
Les résultats de l’étude montrent une séroprévalence de 3,2 % ; l’analyse de quelques données démographiques, cliniques et biologiques (âge, sexe, affection, examens biologiques usuels disponibles) ne permettent pas de présumer du statut sérologique VIH des malades à opérer, ni d’offrir des garanties à l’équipe opératoire. Les affections associées, quoique plus fréquentes chez les opérés séropositifs, sont habituellement banales et sans traduction clinique particulière en dehors des manifestations pour lesquelles le malade est opéré.
L’application des précautions universelles standard, telles que recommandées par le CDC d’Atlanta, doit donc être considérée comme la meilleure alternative pour prévenir la contamination accidentelle au bloc opératoire et dans les services de soins.

Summary

The HIV infection raises many fears concerning the risk of contamination of the surgical personnel. The present study, undertaken in the two main hospitals of Mbujimayi in Democratic Republic of Congo, aims to determine the HIV seroprevalence among surgical patients in these hospitals and to determine if clinical and biological simple indices can reflect the HIV serologic state among these patients.
Two hundred and forty eight surgical in-patients were subjected to ELISA/HIV test and other preoperative usual biological tests from November 21st, 2002 to March 20th, 2003. The age of the patients varies from 2 to 60 years with an average of 34,4 ± 19,8 years.
The results of the study show a seroprevalence of 3,2% ; the analysis of some demographic, clinical and biological data (age, sex, affection, usual biological available tests) do not allow to suppose serologic HIV statute of the surgical patients, nor to offer guarantees to the surgical team. The associated affections, though more frequent among surgical seropositive patients, are usually banal and without particular clinical manifestations apart from the signs of the disease for which the procedure is performed.
The application of the standard universal precautions, as recommended by the CDC of Atlanta, must thus be regarded as the best alternative to prevent the accidental contamination in the operating theatre and in the health services.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,5 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1126 fois, téléchargé 81 fois et évalué 2 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !