L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 180 €



Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition électronique

Voir les offres d'abonnements électroniques

Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Professeur Raphaël Abauleth

Pronostic des perforations utérines per abortum au CHU de Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoirenote

Auteurs : R. ABAULETH, K. N’GUESSAN, C. KAKOU, K.J KONAN, A. KOFFI, I. DIEBLI, S. BONI - Côte d'Ivoire

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5603 - Mars 2009 - pages 163-167


Résumé

Objectifs : Déterminer la fréquence et préciser le pronostic des perforations utérines au cours des avortements à risque.
Patientes et méthodes : C’est une étude rétrospective et descriptive menée du 1er janvier 2004 au 31 décembre 2005 soit sur deux ans au service de gynécologie du CHU de Cocody (Abidjan, Côte d’Ivoire). Elle a concernée 35 cas de perforations utérines survenues au cours d’avortements provoqués.
Résultats : Les avortements à risque ont représenté 29,7 % du total des avortements recensés aux urgences gynécologiques. Lors de ces avortements à risque, il a été noté une fréquence de perforations utérines per abortum de 14,7 %. Le profil épidémiologique des patientes était celui d’une fille âgée entre 17 et 25 ans (77,2 %), nullipare (62,8 %), déscolarisée et sans profession (71,4 %). Dans 94,3 % des cas, le traitement chirurgical a pu être réalisé. Chez 24,2 % des opérées, il a été réalisée une hystérectomie associée ou non à d’autres gestes chirurgicaux. Deux décès avant l’intervention chirurgicale et deux décès en post opératoire ont été constatés.
Conclusion : Nos résultats font apparaître que le pronostic des perforations utérines lors des avortements provoqués est mauvais. La morbi-mortalité reste élevée.

Summary
Prognosis of per abortum uterine perforations at the University Teaching Hospital of Cocody (Abidjan, Ivory Coast)

Objectives: The aim of this survey is to determine the frequency and specify the prognosis of uterine perforations during abortion at risk.
Patients and methods: it’s a retrospective and descriptive survey carried out over 2 years from January, 1st 2004 to December, 31st of 2005 in the gynaecology department of the University Teaching Hospital of Cocody (Abidjan, Ivory Coast). It concerned 35 cases of uterine perforations which occurred during induced abortions.
Results: Abortions at risk accounted for 29.7% of the total of abortions recorded in the department of gynaecologic emergencies. During these abortions at risk a frequency of per abortum uterine perforations of 14.7% was observed. The epidemiological profile of patients was a girl whose age ranged between 17 and 25 years (77.2%), who was nullipara (62.8%), who was out of school and out job (71.4%). In 94% of the cases the surgical treatment could be carried out. In 24.2% of the operated patients a hysterectomy associated or not to over surgical procedures was performed. Two deaths before the surgical intervention and 2 post operative deaths were recorded.
Conclusion: Our results reveal that the prognosis of uterine perforations during induced abortions was poor. The morbid-mortality rate remains high.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(2,5 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 847 fois, téléchargé 96 fois et évalué 2 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !