L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Particularités des traumatismes thoraciques à Antananarivonote

Auteurs : G.D SOLOFOMALALA, A.J.C. RAKOTOARISOA, A. RAVALISOA, N. NOURIA, N. RANDRIAMANANJARA, N. RANAIVOZANANY - Madagascar

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5604 - Avril 2009 - pages 207-212


Résumé

Les traumatismes thoraciques ont connu un regain d’intérêt ces dernières années grâce à l’amélioration considérable des moyens diagnostique et thérapeutique.
Matériels et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective centrée sur les traumatismes thoraciques vus dans le service de chirurgie cardiovasculaire et thoracique du CHU Ampefiloha HJRA de janvier 2002 à décembre 2003. L’âge, le sexe, les circonstances de l’accident, les lésions diagnostiquées et le traitement sont les paramètres que nous avons analysés dans cette étude.
Résultats : 245 cas de blessés du thorax d’âge moyen de 37,65 ans et dont le sex-ratio était de 6,2 ont été colligés. Les accidents de la voie publique constituent la première cause de ces traumatismes thoraciques (35,91 %), viennent ensuite les accidents à responsabilité civile (35,51 %). Les lésions les plus rencontrées étaient les fractures des côtes (31,42 %) et les plaies thoraciques (21,63 %). 15,09 % des blessés avaient un épanchement pleural post traumatique. Le traumatisme du thorax était isolé dans 83,58 % des cas et les lésions associées trouvées ont été représentées par les traumatismes des membres (50 %), crânio-faciaux (37,5 %) et abdominaux (12,5 %). Le traitement a été médical dans la plupart des cas hormis les drainages thoraciques et les quelques interventions lourdes pour rupture diaphragmatique et contusion abdominale. La durée moyenne d’hospitalisation était de 6,89 jours.
Conclusion : Les traumatismes du thorax peuvent être graves et nécessitent une prise en charge adéquate dès le lieu même de l’accident, pendant le séjour du blessé à l’hôpital et jusqu’à la guérison totale.

Summary
Particularities of thoracic injuries in Antananarivo

Thoracic injuries have known an important interest for the last few years because of the considerable amelioration of diagnostic and therapeutic means.
Materials and methods : It is a retrospective study based on thoracic injuries seen at the Thoracic and Cardiovascular ward of the University Hospital of Ampefiloha from January 2002 to December 2003. The parameters that we analyzed in this study are age, sex, circumstances of the accident, diagnosed lesions and treatment.
Results : 245 cases of chest injuries are observed. Mean age was 37,65 years old and sex ratio 6,2. Public way accidents are the first cause of these thoracic injuries (35,91%) followed by civil responsibility accidents (35,51%). The most frequent lesion that we have seen are rib fracture (31,42%) and chest wounds (21,63%). 15,09% of the injured patients had post traumatic pleural discharge. Chest injuries are isolated in 83,58% of cases and associated lesions are represented by limbs (50%), cranio-facial (37,5%) and abdominal traumatisms (12,5%). Treatment is a medical one for most of the cases apart from pleural drainage and few heavy operations for diaphragmatic rupture and abdominal contusion. Mean length of hospitalization was 6,89 days.
Conclusion : Thoracic injuries could be very dangerous and need a good management even in the place of accident, during the hospitalization and until total recovering.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(2,7 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 819 fois, téléchargé 99 fois et évalué 3 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !