L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 180 €



Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition électronique

Voir les offres d'abonnements électroniques

Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Protection des groupes vulnérables par une campagne de masse d’imprégnation de moustiquaires dans la région sanitaire du centre-est (Burkina Faso)note

Auteurs : T.D.A. OUEDRAOGO, J.A.E. OUEDRAOGO, A.C.R. TOE, C. TRAORE, S. TRAORE, S. SANOU, L. SAWADOGO - Burkina Faso

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5604 - Avril 2009 - pages 231-237


Résumé

Le Burkina Faso, à l’exemple du Cameroun, du Tchad et de l’Erythrée, a organisé une Campagne de Masse d’Imprégnation de Moustiquaires (CIM). Cette dernière, réalisée selon le protocole de l’OMS, s’est déroulée en septembre 2003 dans deux districts (Zabré et Tenkodogo) de la région sanitaire du Centre Est. Ces districts comptaient 490.761 habitants dont 84.902 enfants (0-5 ans) et 27.093 femmes enceintes. La campagne avait pour objectif d’accroître la couverture en Moustiquaires Imprégnées d’Insecticide (MII) des groupes vulnérables et partant, de contribuer à amener celle-ci à au moins 60 % d’ici fin 2005. Une enquête préalable a noté que 43.75 % des ménages déclarent disposer de moustiquaires dont 57.14 % sont imprégnées d’insecticide. 33.26 % de la population dormaient sous moustiquaire et 19.07% sous moustiquaires imprégnées d’insecticide.

En six jours, grâce à l’action concertée du Programme National de Lutte contre le Paludisme, de la région sanitaire du Centre Est et de ses partenaires (OMS et UNICEF), 10.453 moustiquaires ont été imprégnées par 576 agents itinérants de santé et des agents de santé communautaire, portant le taux de moustiquaires imprégnées d’insecticide à 36.04 % dans la population.

Cette région sanitaire reçoit l’appui de plusieurs partenaires au développement et sa population a bénéficié d’importantes quantités de moustiquaires. Malgré cette abondance, il a fallu l’organisation d’une Campagne de Masse d’Imprégnation pour accroître la couverture en Moustiquaires Imprégnées d’Insecticides. Il est donc impératif que des campagnes similaires à celle menée, se multiplient à travers tout le pays. Certes, le taux de présentation des moustiquaires à une deuxième ou une troisième imprégnation demeurera toujours un facteur limitant à la protection des utilisateurs ; ils n’ont pas encore le réflexe de fréquenter les centres d’imprégnation. Il reste qu’un début de solution serait de recourir aux moustiquaires imprégnées d’insecticide à effet de longue durée, mais l’enjeu est important en termes de coûts pour les populations. L’intervention de l’Etat se situerait à ce niveau, car il est admis que lutter contre le paludisme, revient à lutter contre la pauvreté.

Summary
Mass mosquito nets treatment campaigns and vulnerable groups in the sanitary region of the centre east side of the country

Burkina Faso, like Cameroon Chad and Eritrea, has organized mass mosquito bed net impregnation campaigns (NICs). The later, executed following the WHO protocol, took place in September 2003 in two districts (Zabre and Tenkodogo) of the Centre East health region. This region has 490.761 inhabitants of whom 84.902 are children (0-5) and 27.093 pregnant women. The objective of the campaign was to increase the coverage of the risky groups with impregnated materials and thus, contribute in bringing the rate up to about 60% by 2005. In a preliminary study, it was noted that 43.75% of the households declared having mosquito nets, 57.14% of which were insecticide treated nets (ITN). Before the NICs, 33.26% of the population slept under bed nets and 19.07% under IT.

In six days, thanks to the combined action of the National Program for the fight against malaria, the Centre East health region and other partners (WHO, UNICEF), 10.453 bed nets were impregnated by 576 itinerant health workers and community health workers, bringing the coverage to 36.04%.

The East health region of Burkina Faso gets support from many development partners and its population has received huge quantities of bed nets. In spite of this abundance, it was necessary to organize a mass NICs to increase the coverage in ITNs. This is to say that the bed net distribution is certainly important but not sufficient to lead to the compliance of the masses. It is thus imperative that similar mass NICs like those carried out in the Centre East health region, should be repeated through out the country. Certainly, the rate of presentation of the bed nets for a second or a third treatment will always be the limiting factor in the rate of protection of the population who has not used to go to the impregnated centers. It remains that a beginning of the solution would be to resort to NICs with a durable effect, but the stakes are high in terms of costs for the masses. State intervention will be at this level, because it is accepted that to fight against malaria is to fight against poverty.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(2,7 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 782 fois, téléchargé 135 fois et évalué 3 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !