L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Les tarifs pour la France incluent la TVA.

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire

Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 180,00 €



Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Profil et avenir des patients congolais atteints d'insuffisance coronarienne. A propos de 743 cas.note

Auteurs : G. Kimbally-Kaky, C. Bouramoue - Congo-Brazzaville

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 4704 - Avril 2000 - pages 197-203


Résumé

A partir d’une série consécutive de 743 cas d’insuffisance coronarienne (ICO) documentée par la clinique, l’électrocardiographie (ECG), l’échocardiographie (ECHO), l’enzymologie et la coronarographie, les auteurs ont tenté de dégager les caractéristiques de la cardiopathie ischémique et d’en proposer les axes de prévention.
La prévalence hospitalière de l’ICO a été estimée à 2,4 % des admissions du service. Avec un taux de 8 % des maladies cardiovasculaires (MCV), cette affection venait au 4ème rang, derrière l’HTA (47,8 %), les cardiopathies rhumatismales (15,2 %) et les cardiomyopathies (9,2%). La série se caractérisait par une proportion élevée de sujets jeunes (5,5 % de cas) et la présence de nombreux facteurs de risque coronarien (FRC) parmi eux, se répartissant ainsi : HTA (53,3 %), hypercholestérolémie (38 %), tabagisme (28,3 %), obésité (23,9 %), diabète sucré (5,4 %). Il y avait en moyenne 2,4 facteurs par individu.
Les types d’angine de poitrine étaient identiques à ceux observés dans d’autres contrées. L’ICO s’accompagnait d’infarctus du myocarde (IDM) dans 25,4 % des cas. L’ischémie silencieuse était notée dans 38 % des cas. Les principales complications ont été la cardiomyopathie dilatée (68,1 % des cas), l’insuffisance cardiaque (58,4 %), les arythmies (42 %) et les embolies systémiques (1,6 %). On a déploré 78 décès (10,5 % des cas). Dans la dizaine de cas avec coronarographie, les lésions étaient typiques d’athérosclérose.
Le traitement a été essentiellement à base de mesures hygiénodiététiques, de dérivés nitrés et d’anticoagulants. Les moyens plus modernes, notamment la thrombolyse et la cardiologie interventionnelle, ont fait défaut dans la quasi-totalité des cas. Le pontage aortocoronaire a été pratiqué avec succès dans 7 cas, l’angioplastie coronaire dans 2 cas. Un cas ne justifiait pas d’intervention.
Les auteurs recommandent la prévention de l’ICO par la lutte contre les FRC. Ils insistent sur la nécessité de créer des Instituts sous-régionaux de Cardiologie.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 512 fois, téléchargé 45 fois et évalué 1 fois.

Retour


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !