L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Morbidité et mortalité néonatales au CHU de Yopougon au cours des dix premières années de fonctionnementnote

Auteurs : A.E. AKAFFOU, K. KARAMA-TAPE, D. KANGAH, R. N’GUESSAN, F. DICK-AMON TANOH - Côte d'Ivoire

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5609 - Août/sept. 2009 - pages 429-434


Résumé

Introduction : La mortalité infantile en Afrique est l’une des plus élevées au monde et elle est grevée par la mortalité néonatale. Le quatrième objectif du millénaire visant à réduire la mortalité infantile de 2/3 d’ici 2015, passe par une réduction de la mortalité néonatale. Le centre hospitalier et universitaire de Yopougon, situé à Abidjan en Côte d’Ivoire (Afrique de l’ouest), a été doté d’un service autonome de Néonatologie, dès son ouverture.
Objectifs : Au terme des dix premières années de fonctionnement, il nous a paru opportun d’étudier la morbidité et la mortalité néonatales au sein de ce service et de dégager des perspectives d’amélioration de ce fonctionnement. Matériel et méthode : L’étude rétrospective à visée descriptive, s’est déroulée du 1er janvier 1992 au 31 décembre 2001. Elle a porté d’une part sur les documents administratifs (liste du personnel, rapports annuels d’activités, interview du chef de service et de ses collaborateurs), d’autre part, sur les données épidémiologiques compilées à partir des dossiers médicaux des patients admis dans le service, dans la période déterminée pour l’étude.
Résultats : L’évolution du service a été marquée par la fermeture depuis 1993, de son unité de soins intensifs et la transformation d’une chambre d’hospitalisation en salle de stockage du matériel propre, d’où la réduction de la capacité d’accueil de 34 à 18 lits. Le matériel a connu également une réduction, particulièrement pour les couveuses. Parallèlement, la baisse de l’effectif du personnel a fait varier le ratio de 1 personnel soignant pour 5 lits à l’ouverture, à 1 personnel soignant pour 7 lits en 2001.
Conclusion : Les nombreuses difficultés qui ont émaillé le fonctionnement du service de néonatologie du CHU de Yopougon, posent le problème de l’organisation de la médecine néonatale en milieu hospitalier, en vue de contribuer efficacement à l’atteinte du quatrième objectif du millénaire pour le développement, dans un pays Africain, médicalement sous équipé.

Summary
Neonatal morbidity and mortality in the Teaching Hospital of Yopougon during the first ten years of functioning

Introduction: The infant mortality in Africa is one of the highest in the world and it is burdened by the neonatal mortality. The fourth objective of the millennium aiming to reduce the infant mortality of 2/3 before 2015 passes by a reduction of the neonatal mortality. The teaching hospital of Yopougon in Abidjan (Ivory Coast - West Africa), has been equipped with an autonomous neonatal department from its opening. Aim: After the first ten years of functioning, it seemed to us convenient to study the neonatal morbidity and mortality within that department and then, to deduce some prospects to improve that assessment.
Material and methods: It was a retrospective and descriptive study, carried out from January 1st, 1992 to December 31st 2001. In the first part, the study was about administrative documents like personnel’s list, annual working assessment, interview of the head of the department and his assistants. In the second part, we compiled epidemiologic data from medical files of all patients admitted during the study’s period.
Results: Concerning the premises: the intensive care unit was closed since June 1993, following an epidemic of nosocomial infections and the reduction of the staff. In February 1996, a hospitalization room was transformed in a storage room for cleaned equipment. So, the whole capacity of the department was reduced from 34 to 18 beds. Concerning the equipment: The only resuscitation table had fallen out of order in 1995. The number of incubators was reduced from 14 to 6 because 8 of them had also fallen out of order. Concerning the staff: It was so decreased that we got only one nurse for 7 patients in 2001 versus 1 for 5 at the start. Concerning morbidity and mortality, we admitted 4696 patients, representing 470 admissions a year. The main diseases were neonatal infections (30,3%), preterm (19,6%), birth asphyxia (17,3%), and respiratory distress (15,6%). Global death rate increased from 21,9% in 1992 to 33,9% in 2001.
Conclusion: Several difficulties occurred in the first ten years working of neonatal department of the teaching hospital of Yopougon. This situation asks the question of the organization of the neonatology in a hospital environment, in order to contribute effectively to the achievement of the fourth objective of the millennium for the development, in the African countries, medically under equipped.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(2,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1028 fois, téléchargé 128 fois et évalué 3 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !