L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Evaluation de l’utilisation des antibiotiques en chirurgie à Banguinote

Auteurs : A. DOUI DOUMGBA, J. NDEMANGA KAMOUNE, L. NGARHIO, V. NDOMA NGAOCHOGBO, T. MOBIMA, H. MAPOUKA, N.M. NALI - Centrafrique

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5609 - Août/sept. 2009 - pages 447-454


Résumé

Introduction : Les infections liées aux procédures de soins ont des multiples conséquences notamment, la prolongation de la durée d’hospitalisation, le surcoût inattendu pour les patients et leurs familles en raison des soins qu’occasionnent ces infections, d’une part et d’autre part, une charge financière pour les systèmes de santé. L’antibioprophylaxie est l’une des solutions pour réduire le risque infectieux et le coût hospitalier. Mais son usage a toujours suscité des problèmes quant aux règles de prescription. A Bangui, l’utilisation systématique des antibiotiques est de règle pour palier les conditions précaires de stérilisation, alors qu’il existe d’autres méthodes de prévention. A travers une étude prospective descriptive, nous proposons d’évaluer l’efficacité de cette pratique, d’identifier les problèmes liés à la bonne utilisation des antibiotiques et proposer les mesures correctrices. L’étude était réalisée à la clinique chirurgicale à l’hôpital de l’Amitié du 1er juillet 2003 au 30 juin 2004. Les patients opérés en urgence ou non, ayant reçu une antibiothérapie ont été inclus. La taille de l’échantillon a été choisie par convenance.
Résultats : Au total 373 étaient inclus. Les sujets du sexe masculin constituaient 63,2 % de l’échantillon. Le sex-ratio était de 1,7. L’âge moyen des malades était de 41,4 ans (extrêmes : 16 et 85 ans). Les interventions réalisées portaient plus sur la paroi abdominale et scrotale (47,1 %) et relevaient beaucoup plus de la chirurgie propre (54,2 %). L’anti-infectieux prescrit en prophylaxie était une bêtalactamine en monothérapie et en curatif, l’association d’une bêtalactamine à la gentamicine et/ou au métronidazole. Les antibiotiques étaient administrés pendant la période post opératoire : 53,5 % dans la chirurgie propre : 68,1 % dans la chirurgie propre contaminée et 79,5 % dans les chirurgies contaminées et sales. La durée moyenne d’administration des anti-infectieux était de 5,6 jours (extrêmes 1 et 10 jours). La prévalence absolue des infections post- opératoires était de 34,8 %.
Conclusion : Les problèmes liés à l’utilisation des antibiotiques concernent la période d’administration, le choix des antibiotiques, la durée d’administration et les indications. La prévention des infections du site opératoire passe par l’application des mesures générales d’hygiène et le respect des règles de l’asepsie puis la formation à l’utilisation des anti-infectieux.

Summary

Introduction: The infectious risk of the operating site is permanent whatever the technical and surgical environment is. The antibiotic prophylaxis is an interesting solution to reduce the infectious risk and the hospital cost. But the use of antibiotics always aroused problems concerning the rules of prescription. In Bangui, the systematic use of antibiotics is the rule to overcome the precarious conditions of sterilisation. This is why we led this study which the objectives were to estimate the efficiency of this practice, to identify the problems connected to the good use of antibiotics and to propose the corrective measures. The forward-looking transverse study had concerned 373 patients operated from July 1st, 2003 to June 30th, 2004 at the hospital of the Friendship having benefited from an administration of anti-infectious.
Results: 63.2% of the patients were males. The sex ratio was 1.7. The average age of the patients was of 41.4 years (extremes: 16 and 85 years). The more realized interventions were the abdominal and scrotal wall (47.1%) and recovered especially from the clean surgery (54.2%). Anti-infectious prescribed in disease prevention was betalactamine in monotherapy and in curative, the association of betalactamin with gentamicin or metronidazol. Antibiotics were administered after the operating period: 53.5% in the clean surgery; 68.1% in the contaminated clean surgery and 79.5% in contaminated and dirty surgeries. The average period of administration of the anti-infectious was of 5.6 days (extremes 1 and 10 days). Absolute prevalence of the post operating infections was 34.8%.
Conclusion: Problems relative to the use of antibiotics are : the choice of the antibiotics, the time administration and its indications. Prevention from infections in surgical sites needs the application of general hygiene measures, the respect for rules of asepsis, and the training to the use of ant infectious.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(2,5 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 951 fois, téléchargé 93 fois et évalué 2 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !