L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Les urgences pédiatriques à Dakar, Sénégal. Facteurs de risque de décèsnote

Auteurs : A. SYLLA, M. GUEYE, S. DIOUF, O. NDIAYE, AL. FALL, BF FALL, C. MOREIRA, MG SALL, H.D SOW - Sénégal

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5610 - Octobre 2009 - pages 495-500


Résumé

Objectifs : Analyser les facteurs de risque de décès des urgences pédiatriques à Dakar.
Matériel et méthodes : Il s’agit d’une étude prospective d’une année (juillet 2003-juin 2004). Ont été inclus tous les enfants âgés de 15 ans ou moins, hospitalisés pour une pathologie ayant nécessité des soins d’urgence. La mortalité a été analysée en fonction des données socio-démographiques, de l’itinéraire du malade, des modalités en cas de transfert et de la disponibilité des médicaments d’urgence.
Résultats : 563 enfants en situation d’urgence ont été inclus. Ainsi, les urgences représentaient 57 % des 995 hospitalisations. Soixante quatorze pour cent des malades avaient moins de 60 mois avec une prédominance masculine, 22 % étaient des nouveau-nés et 43 % des nourrissons. Plus de 70 % des mères étaient analphabètes. Au total, 359 (64 %) ont été transférés d’une structure de santé et 204 (36 %) ont consulté d’eux-mêmes directement à l’hôpital sans passer par une structure. Les malades transférés provenaient en majorité des centres de santé (45 %) et des postes de santé (35 %) par ambulance (28 %) et par transport public (63 %) et seulement 35 % ont reçu des soins avant le transfert. Au total 171 décès ont été déplorés soit une létalité de 30 %. Les affections dominantes étaient néonatales (22 %), infectieuses (20 %), respiratoires (16 %) et neurologiques (12 %). Seuls le jeune âge des malades, la notion de rupture en médicaments d’urgence et les affections néonatales étaient associés à la mortalité.
Conclusion : Les urgences pédiatriques sont fréquentes et responsables d’une forte létalité. Pour réduire cette surmortalité, il faut éduquer les parents pour un recours précoce, organiser les conditions du transfert, créer des unités autonomes de néonatologie et de réanimation pédiatrique et surtout renforcer le plateau technique et les moyens thérapeutiques.

Summary
Paediatric emergency in Dakar Senegal: Risk factors of death

Aim of the study: To analyse the risk factors of death of paediatric emergencies in Dakar.
Methods: It’s a prospective study lasted one year (July 2003 to June 2004). Were included 15 years old and below children, hospitalized for pathology which needed emergency care. Mortality rate was analysed according to socio-demographic characteristics, modalities in case of transfer and availability of the emergency drugs.
Results: 563 children of the emergency were included. The emergencies accounted for 57% of 995 hospitalized children. Seventy four percent of patients had less than 60 months. Boys were more prevalent. More than 70% of mothers were illiterate. 364 (64%) were transferred from health facilities and 204 (36%) were seeking care directly at the hospital. The patients transferred came in majority from health facility (level II, 45%) and health facility (level I 35%) by ambulance (28%), by public transport (63%) and only 35 % received care before the transfer. 171 deaths were deplored (30%). The major causes of emergencies were neonatal diseases (22%), infectious diseases (20%), respiratory diseases (16%) and neurological disease (12%). The low age, the unavailability of emergency drugs and neonatal diseases were the main factors associated with the mortality.
Conclusion: The paediatric emergencies are prevalent and responsible of high lethality. To reduce its high mortality, it is necessary to educate the parents for an early recourse, to organize the conditions of transfer, to create neonatology and paediatric emergency unit and to reinforce supportive care and emergency drugs.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,5 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1203 fois, téléchargé 189 fois et évalué 2 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !