L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Professeur Djimon Marcel Zannou

Morbidité et mortalité en hospitalisation de médecine interne au Centre National Hospitalier et Universitaire Hubert K. Maga de Cotonou, 2002-2003note

Auteurs : D.M. ZANNOU, F. HOUNGBE, G. ADE, M. AGOSSOU, A. AZON-KOUANOU - Bénin

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5612 - Décembre 2009 - pages 609-614


Résumé

Le service de médecine interne au CNHU-HKM de Cotonou évolue dans un environnement où existent depuis 2000 de nombreuses autres spécialités médicales. Les auteurs voulaient étudier dans ce contexte de façon rétrospective le profil clinique des patients hospitalisés en médecine interne de 2002 à 2003. Leurs objectifs étaient de déterminer les principales affections rencontrées dans le service, déterminer les principales causes de décès et identifier les affections les plus létales. Résultats : 750 dossiers étaient étudiés. La plupart des groupes nosologiques était rencontrée. Les maladies infectieuses et parasitaires (60,5 %) étaient de loin les plus fréquentes et constituées dans un tiers des cas par l’infection VIH. Les maladies respiratoires (29,5 %) occupaient la 2ème place et étaient représentées dans la moitié des cas par la tuberculose. Les tumeurs (15,1 %) constituées essentiellement des tumeurs malignes (14,3 %) occupaient la 3ème place. La durée moyenne d’hospitalisation était de 12 jours. Le taux de décès était de 21 % et influencée par le mode d’admission et la provenance géographique des patients. Soixante pour cent des décès survenaient dans la première semaine d’hospitalisation dont 23 % dans les 24 premières heures. La majorité des décès était due à l’infection VIH (23,4 % des décès, létalité 26,8 %), les cancers (17,1% des décès, létalité 36,5 %) et la tuberculose (12,7 % des décès, létalité 24,8 %). Une collaboration étroite entre le service de médecine interne et les programmes nationaux de lutte contre le SIDA, la tuberculose et les cancers est nécessaire. Elle permettra d’améliorer la prise en charge de ces maladies et de réduire leur taux de mortalité.

Summary
Morbidity and mortality in Internal Medicine patients at the National Teaching Hospital Hubert K. Maga of Cotonou, 2002-2003

The Internal medicine department of national teaching hospital at Cotonou moves in an environment where exist since 2000, several other clinical options. In this context, authors wanted to study the clinical profile of patients hospitalized in internal medicine. The study’s objectives were to determine the main diseases encountered and the main causes of death and identify most lethal diseases. The methods used are retrospective study by records examination from 2002 to 2003. Results: 750 records were examined. Most of nosologic groups were found. Infectious and parasitical diseases (69%) were by far the most recurrent and HIV infection represent one third of cases. Following this, are respiratory diseases (29,3%), represented in half of the cases by tuberculosis, and eventually tumours (15,1%), most of which are malignant (14, 3%). The average period of hospitalization was 12 days. The death rate was of 21% and influenced by the admission mode and geographic origin of the patients. 60% of the deaths occurred in the first week of hospitalisation with 23% in the first 24 hours. Most of deaths were caused by HIV infection (23,4% of deaths, lethality: 26,8%), cancers (17,1% of deaths, lethality: 36,5%), and Tuberculosis (12,7% of deaths, lethality: 24,8%). A narrow collaboration between the department of internal medicine and national programs of AIDS, tuberculosis and cancer is necessary. That will help improve patients’ care and decrease death rate.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(3,3 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1747 fois, téléchargé 128 fois et évalué 3 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !