L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Arrêt cardio-circulatoirenote

Auteurs : E. DIOUF, N.M DIOP, P.I NDIAYE, M.D. BEYE, L. FALL, A. LEYE, O. KANE, B.K SALL - Sénégal

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5613 - Hors série SARANF 2009 - pages 722-728


Résumé

Introduction
L’arrêt cardiocirculatoire est un problème majeur de santé publique dans les pays industrialisés puisqu’il représente 50 % des décès d’origine coronaire. L’analyse des données françaises permet d’évaluer le nombre de morts subites à environ 40 000 par an. Les AC surviennent devant témoin dans 70 % des cas ; mais, en France, moins de 20% des témoins entreprennent des manoeuvres de réanimation. Ces morts subites peuvent être potentiellement sauvées si le système de prise en charge est performant. Le pronostic est d’autant meilleur que le sujet est plus jeune et que l’arrêt cardio-circulatoire survient dans un lieu public et devant témoin. De nombreux travaux scientifiques sont réalisés chaque année sur la réanimation des arrêts cardiaques (AC). Ils ont conduit à modifier les pratiques des secouristes, des professionnels de santé mais aussi du public témoin d’un AC. Un appel immédiat aux unités mobiles de secours, des manoeuvres simples de réanimation à la portée de tous, une défibrillation cardiaque très précoce, devraient pouvoir améliorer le taux de survie après arrêt cardiaque. En Afrique, peu d’études sont réalisées dans ce domaine ; notre exposé sera donc essentiellement basé sur les recommandations américaines et européennes en particulier françaises.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 20,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1064 fois, téléchargé 125 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !