L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Professeur Adégné Togo

Goitres bénins hyperthyroïdiens en chirurgie générale CHU Gabriel Touré, Mali. Aspects épidémiologiques et diagnostiquesnote

Auteurs : A. Togo, L. Kante, I. Diakite, A. Traore, A. Maiga, A. Samake, A. Kante, O; Ongoiba, G. Diallo - Mali

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5702 - Février 2010 - pages 61-64


Résumé

Notre but était de décrire les aspects épidémiologiques et diagnostiques du goitre bénin hyperthyroïdien.
Méthodologie : Nous avons réalisé au CHU Gabriel Touré Bamako une étude rétrospective sur une période de mars 1999 à juillet 2008. L’examen histologique réalisé sur toutes les pièces opératoires a permis de retenir les goitres bénins et le diagnostic d’hyperthyroïdie a été pausé par la biologie.
Résultats : Nous avons recensé et opéré 102 cas de goitre bénin hyperthyroïdien soit 34,7 % des thyroïdectomies (295) réalisées à la même période. L’âge moyen a été de 39 ans ± 12 ans (90 femmes et 12 hommes). Les signes d’hyperthyroïdie les plus fréquents ont été : la tachycardie (92,15 %) palpitation (92,19 %) et exophtalmie (40,19 %). A l’histologie, les goitres colloïdes ont représenté 77 % et les goitres en activité ont été de 87 %. Le goitre hétéro multi nodulaire toxique a été la forme la plus fréquente 46 %, suivi de la maladie de Basedow 32 %.
Conclusion : L’hyperthyroïdie est fréquente en milieu hospitalier et survient chez l’adulte jeune. Le goitre hétéro multi nodulaire toxique et la maladie de Basedow sont les étiologies les plus fréquentes.

Summary
Benign hyperthyroid goiters in general surgery: epidemiologic and diagnostic aspects

The aim of this work was to describe the epidemiological and diagnostic aspects of benign hyperthyroid goiters.
Methodology: We made a retrospective study (March 1999 to July 2008), in general surgery unit of the University teaching hospital Gabriel Touré. Histological examination was done in all of the cases and diagnosis of hyperthyroidism was done by biology.
Results: We selected 102 benign hyperthyroids goiters, i.e. 34.7% of thyroidectomy (295) made to the same period. The average age was 39 ± 12 years (90 women and 12 men). Signs of hyperthyroidism were: tachycardia (92.15%) palpitation (92.19%) and exophthalmos (40.19%). Histological examination found 77% colloid goiters and goiters in activity represent 87%. The hetero toxic multi-nodular goiter was the most common form (46%) followed by the Graves’ disease (32%).
Conclusion: Hyperthyroidism is common in hospital middle and occurs in young adults. The toxic hetero multi nodular goiter and the Graves’ disease are the most frequent causes.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1687 fois, téléchargé 132 fois et évalué 2 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !