L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Fièvre jaune au Sénégal en 2005note

Auteurs : M. Seydi, A. Poda, S.A Diop, A.B. Dieng, M. N’Diaye, F. Badji, C. Akoua-Koffi, A. Sall, M. Soumare - Sénégal

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5707 - Juillet 2010 - pages 373-378


Résumé

Au Sénégal en 2005, une épidémie de fièvre jaune a été notifiée à Koumpentoum et à Goudiry situés respectivement à 361 km et à 584 km de Dakar dans la région de Tambacouda. C’est pourquoi nous avons réalisé cette étude qui a pour objectif de décrire le système d’alerte, les cas cliniques confirmés, les investigations menées (épidémiologiques, virologiques, entomologiques), la riposte vaccinale et enfin de formuler des recommandations. Il s’agit d’une analyse rétrospective des cas de fièvre jaune observés en 2005 dans les districts sanitaires de Koumpentoum et de Goudiry. Malgré l’existence de 105 cas suspects au niveau national déclarés par 36 districts en 2005, seuls 7 cas ont été confirmés (4 cas à Goudiry et 3 cas à Koumpentoum). Un ictère fébrile a été noté dans tous les cas. L’évolution était défavorable pour 4 patients et favorable sans séquelles pour 3 patients. L’augmentation de la couverture vaccinale à Koumpentoum et de Goudiry qui était respectivement de 90,5% et 102% à la suite des cas observés devrait avoir un impact positif sur la disparition de l’épidémie. Cependant il est indispensable de maintenir la pression vaccinale anti-amarile notamment dans le cadre du programme élargi de vaccination ainsi qu’une surveillance des sites sentinelles mais aussi de mener une lutte anti-vectorielle et une sensibilisation des populations.

Summary
Yellow fever in Senegal in 2005

In 2005 in Senegal, a yellow fever epidemic has been notified to Koumpentoum and Goudiry located at 361 km and 584 km respectively from Dakar in the region of Tambacouda. That is the reason we conducted this study, which aims to describe the warning system, the clinical cases confirmed, the realised investigations (epidemiological, virological, entomology), the response vaccine and make some recommendations. This is a retrospective analysis of yellow fever cases reported in 2005 in the health districts of Koumpentoum and Goudiry. Despite the existence of 105 suspected cases reported nationally by 36 districts in 2005, only 7 cases were confirmed (4 cases to Goudiry and 3 cases to Koumpentoum). A feverish jaundice was observed in all cases. The trend was unfavourable for 4 patients and favourable without recurrence for 3 patients. Increasing the coverage to Koumpentoum and Goudiry which was respectively 90.5% and 102% as a result of reported cases should have a positive impact on the disappearance of the epidemic. However it is vital to keep up the pressure immunization against yellow fever particularly under the Expanded Programme of Immunization and a sentinel surveillance sites, but also to conduct a vector control and awareness of the people.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1100 fois, téléchargé 73 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !