L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Docteur Stephen Lionel Antoine Lawson

Les corps étrangers en oto-rhino-laryngologie au CHU de Karanote

Auteurs : LAWSON STLA, AZOUMAH KD, AYENA KD, AMANA B, BOKO E, KPEMISSI E - Togo

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5710 - Octobre 2010 - pages 461-465


Résumé

Objectifs : Les corps étrangers (CE) sont un motif fréquent de consultation en Oto-Rhino-Laryn-gologie (O.R.L). Notre étude s’est donné pour but de constituer une base de données sur les C.E en O.R.L au C.H.U de KARA et d’évaluer nos attitudes thérapeutiques.
Patients et méthode : Il s’agit d’une étude prospective analytique et descriptive de mai 2008 à avril 2009 de tous les CE reçus en ORL.
Résultats : Les CE constituent 9,63% (32/332) des consultations en ORL avec une prédominance masculine (sex-ratio 2,2), 75% des patients ont moins de 15 ans d’âge. Dans 26 cas (81,25%) les CE ont été introduits au cours des jeux, les oreilles ont été la localisation la plus fréquente (71,88%) suivis des fosses nasales (15,63%). La nature de ces CE est variée dominée par les CE inorganiques (62,50%). La symptomatologie a été fonction de la localisation du CE, traduite par une otodynie pour les CE des oreilles (52,18%), une obstruction nasale unilatérale avec rhinorrhée purulente (100%) pour les CE du nez, une dysphagie aiguë voire odynophagie avec hypersialorrhée pour les CE pharyngés (3 cas) et oesophagien (un cas). Tous ces CE ont été extraits par leur voie d’entrée respective au crochet mousse ou à la micro-pince en consultation, un cas de CE pharyngé ainsi que le cas de CE oesophagien ont nécessité une anesthésie générale avec endoscopie.
Conclusion : La prévention des CE requiert la vigilance de tous, notamment des parents et des enfants par des mesures de sensibilisation. Leur prise en charge requiert un spécialiste et l’équipement adéquat des services ORL.

Summary

Objectives: Foreign bodies (FB) are the most frequent reason of consultation in Ear, Nose and Throat (E.N.T). Our study’s aim was to constitute a data banks about F.B in E.N.T service in our hospital (U.T.H.) de KARA) and assessed our therapeutic attitude.
Patients and method: It was a prospective analytical and descriptive study from May 2008 to April 2009 for all F.B received at E.N.T service.
Results: Foreign bodies constitute 9,63 %( 32/332) of E.N.T’s consultation with a male predominance (sex distribution 2,2), 75% of patients have less than 15 years old. In 26 cases (81,25%) FB are introduced during games. Ears are the most common localization (71,88%) following by nostrils (15,63%). FB’s nature is various dominate by the inorganic (62,50%).The symptomatology depends on the localization of the FB, express by otodynie for ear’s FB (52,18%), an unilateral nasal obstruction with purulent foul-smelling nasal discharge (100%) for nasal FB, a dysphagia or odynophagia with hypersaliva for pharyngeal FB (3 cases) and oesophageal FB (1 case). All those FB are removed by their natural way in, with alligator forceps or curette or bayonet forceps in the consultation box. One case of pharyngeal FB as well as the case of oesophageal FB underwent endoscopy with general anaesthesia.
Conclusion: FB prevention needs all our vigilance especially parents and children by counseling. Their care needs a specialist as well as the equipment of the E.N.T services.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(2,3 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1594 fois, téléchargé 114 fois et évalué 3 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !