L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Impact de la mise en oeuvre des stratégies FRP sur la morbidité et la mortalité palustres à l’hôpital de la mère et de l’enfant Lagune (HOMEL), Cotonou Béninnote

Auteurs : Ogouyemi-Hounto A, Kinde-Gazard D, Dide C, Massougbodji A - Bénin

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5804 - Avril 2011 - pages 197-202


Résumé

Afin d’évaluer l’impact des activités menées dans le cadre de «l’initiative FRP (Faire Reculer le Paludisme)», sur les indicateurs sanitaires, une étude rétrospective a été initiée à l’HOMEL en 2006. Cette étude est réalisée à partir des dossiers d’enfants de 0-14 ans, reçus en consultation externe ou hospitalisés en pédiatrie pour cause de paludisme confirmé par la goutte épaisse, pendant la période définie du 1er janvier 2001 au 31 décembre 2005. 1.589 dossiers ont été ainsi retenus. Les informations sont recueillies à l’aide d’une fiche d’enquête sur laquelle se trouvent des informations relatives à l’âge, au sexe, au motif d’admission, au diagnostic retenu et au traitement administré.
L’exploitation des dossiers révèle que de 2001 à 2005, le nombre d’enfants reçus pour cause de paludisme simple a évolué en dents de scie alors que le nombre reçu pour paludisme grave a augmenté. La prise en charge correcte des cas de paludisme simple est passée de 58,78% en 2001 à 15,38% en 2005. Chaque année, la quinine est le médicament le plus utilisé pour soigner les accès palustres simples. On note par ailleurs, une amélioration de la prise en charge des cas de paludisme grave qui passe de 40% en 2001 à 90,61% en 2005. La mortalité palustre reste faible (inférieure à 2%), mais avec une augmentation de 2001 à 2005.
De l’analyse des résultats, il ressort que les diverses activités menées dans le cadre de la prévention du paludisme, se sont révélées efficaces, puisque l’incidence du paludisme simple n’a pas beaucoup augmentée, au cours de la période d’étude. Par contre, il se pose encore un problème dans la prise en charge correcte des cas de paludisme simple, qui sont pour la plupart traités, par la quinine indiquée dans les cas de paludisme grave, selon les recommandations de la politique nationale. Il urge donc pour le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP), d’intensifier les activités de formation dans les structures sanitaires, seul moyen d’atteindre les objectifs stratégiques de «l’initiative FRP». Il faut cependant souligner, qu’en ce qui concerne le paludisme grave, il est mieux pris en charge dans notre étude. Par ailleurs, des efforts doivent être faits en vue de rendre accessibles, les combinaisons thérapeutiques à base d’artémisinine, recommandés pour le traitement du paludisme simple.

Summary

In order to evaluate the impact of the activities undertaken within the framework of «RBM initiative (Roll Back Malaria)», on the medical indicators, a retrospective study was initiated with HOMEL in 2006. This study is carried out starting from the files of 0-14 year-old children received in external consultation or hospitalized in pediatry for malaria confirmed by the thick drop for the definite period of January 1st, 2001 to December 31st, 2005. 1.589 files were thus retained. Information is collected using an investigation card where information relating to the age, the sex, the reason for admission, the diagnosis selected and the managed treatment are collected.
The exploitation of the files reveals that of 2001 to 2005, the number of children received due to uncomplicated malaria has a up and down evolution whereas the number received for complicated malaria increased. The correct treatment of uncomplicated malaria reached from 58,78% in 2001 to 15,38% in 2005. Each year, quinine is the more used drug to treat uncomplicated malaria. In addition, we noted an improvement of the treatment of complicated cases of malaria which reached from 40% in 2001 to 90,61% in 2005. Malaria mortality remains weak (lower than 2%) but with an increase of 2001 to 2005.
From the analysis of the results, it arises that the various activities undertaken within the framework of the prevention of malaria appeared effective since the incidence of uncomplicated malaria did not increase much during the period of the study. However this prevention must be reinforced in order to still improve this indicator. On the other hand it still poses a problem on the correct treatment of uncomplicated malaria cases which for the majority is treated by the quinine that is indicated in complicated malaria cases according to recommendations’ of the national policy. It is thus urgent for the PNLP to intensify the activities of formation in the medical structures, only means of achieving the strategic goals of «RBM initiative ». It is however necessary to underline that the complicated malaria has a better management in our study. In addition efforts must be made in order to make available the therapeutic combinations based on artemisinine recommended for the treatment of uncomplicated malaria.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(3,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1144 fois, téléchargé 104 fois et évalué 2 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !