L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Professeur Alain Maxime Mouanga

Violences au travail observées dans le service de psychiatrie du CHU de Brazzaville Congonote

Auteurs : Mouanga A, Comlan P, Bandzouzi-Ndamba B, Ve D, Taboa, Mambouj B, Kone D, Delafosse RCJ - Congo-Brazzaville

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5807 - Juillet 2011 - pages 353-362


Résumé

La violence sur les lieux du travail a été observée dans les services de psychiatrie depuis de nombreuses années. L’objectif de cette étude était de décrire les situations de violence sur les lieux du travail, le vécu des victimes et les pratiques de prise en charge chez les travailleurs du service de psychiatrie du Centre Hospitalier et Universitaire de Brazzaville (CHUB) au Congo.
Nous avons utilisé un auto-questionnaire standardisé de type semi-directif. Nous avons interrogé 21 travailleurs sur 27 (77,8% de l’effectif) qui ont subi en 2007, une situation de violence physique, verbale et/ou sexuelle occasionnée par les patients hospitalisés en psychiatrie ou leurs accompagnants.
Les résultats mettent en évidence le fait que vingt travailleurs (95,2%) interrogés ont vécu, durant leur travail en psychiatrie, des événements de violences au travail, un des six travailleurs (30%) n’a pas pu obtenir de l’aide au moment de l’agression, seule une victime (5%) a bénéficié d’une prise en charge psychologique après l’événement violent. Les violences sont survenues fréquemment durant les visites de routine surtout lorsque les agents de santé se retrouvaient isolés durant les permanences ou les gardes. Le déficit en personnel a facilité les actes de violences au travail qui étaient répartis en violences verbales (13 fois), violences physiques (12 fois) et violences sexuelles (2 fois). Les lésions psychologiques les plus graves étaient de type stress post traumatique.
Pour éviter la survenue d’autres agressions, les victimes ont proposé des stratégies de prévention qui seront prises en compte pour rédiger des procédures. Nous recommandons une évaluation et une réorganisation de l’environnement de travail pour une meilleure prévention de la violence dans le service de psychiatrie.

Summary

Work-related violence has been observed in psychiatric services for many years. The objective of this study was to describe situations of violence at work, the experience of victims and care practices among the personal working in the psychiatry ward of the University Hospital of Brazzaville in Congo. We used a self-semi-directive standardized questionnaire.
In 2007, among 27 employees interviewed 21 individuals (77.8%) were involved in a violent incident with physical injuries, verbal threats and/or sexual abuse caused by psychiatric inpatients and/or their parents.
The results highlighted that twenty workers respondent (95.2%) experienced work-related violence in psychiatry, six workers (30%) were unable to get help during the assault and only one victim (5%) received psychological treatment after the violent event. The violent incident occurred frequently dur-ing routine visits especially when health workers were isolated during the permanence or guards. The staff shortage has facilitated acts of violence at work which were divided into verbal violence (13 times), physical violence (12 times) and sexual abuse (2 times). The most severe psychological disorders were Post Traumatic Stress Disorders (PTSD).
Victims proposed prevention strategies that will be taken into account to write procedures to avoid the occurrence of other attacks. We recommend an assessment and a reorganization of the work environment for better prevention of violence in the psychiatric ward.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(2,3 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1538 fois, téléchargé 71 fois et évalué 3 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !