L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Profil épidémiologique de l’épilepsie en Afrique centrale et à Madagascarnote

Auteurs : Tchaleu Nguenkam B.C, Raharivelo A. - Cameroun

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5809 - Août/sept. 2011 - pages 389-394


Résumé

Problématique : L’épilepsie reste une maladie grave en Afrique, du fait des diagnostics tardif et de la prise en charge souvent inadaptée. La majorité des patients épileptiques des pays subsahariens ne reçoit pas de traitement approprié. Cette étude a eu pour objectif d’étudier la prise en charge médicale de l’épilepsie et de comparer les types d’épilepsie et les modalités thérapeutiques entre différents pays d’Afrique Centrale et Madagascar.
Méthodes : Il s’agit d’une étude observationnelle, non interventionniste, multicentrique et réalisée à partir de 601 cas observés dans les services de neurologie et de neuropsychiatrie de 5 pays : Cameroun, Congo, Madagascar, Nigeria, République Démocratique du Congo, durant une période de 12 mois c’est-à-dire allant du mois de mars 2008 au mois de mars 2009. Les patients qui ont été inclus dans cette étude, sont tous des malades : épileptiques hospitalisés, ayant déjà eu des médicaments anti-épileptiques, ou chez qui le traitement vient d’être entamé et ayant un consentement éclairé. Les patients exclus de l’étude sont les patients non épileptiques, et n’ayant pas donné de consentement.
Résultats : 601 patients ont été enrôlés. Le tiers des patients était âgé de moins de 15 ans (32,4%). Globalement, les crises tonico-cloniques généralisées anciennement appelées “grand mal” concernaient 65,4% des patients, et le type le plus fréquent était l’épilepsie idiopathique (49,1%). Le traitement le plus prescrit était le valproate (39,4%). Les types de traitement et les types d’épilepsie variaient selon les pays. C’est au Cameroun que l’épilepsie idiopathique était la plus fréquente, avec une prévalence de 67,3% ; en revanche, l’épilepsie symptomatique prédominait à Madagascar, avec une prévalence de 61%. La fréquence des traitements par monothérapie, n’était pas la même selon les pays (Congo 93% et Madagascar 71%).
Conclusion : Dans ces régions d’Afrique, les données sur les types d’épilepsie et les types de traitement sont limitées, mais ces données sont pourtant indispensables. Aussi, cette étude constitue-t-elle une base de départ utile, à partir de laquelle les programmes sanitaires et les professionnels de santé pourront œuvrer à améliorer le diagnostic et la qualité de la prise en charge.

Summary

Problem : Epilepsy remains a serious disease in Africa, often due to late diagnosis and inadequate management. The majority of the epileptic patients in sub-Saharan countries don’t have an appropriate treatment. This study was designed to study the medical support of epilepsy and compare types of epilepsy and therapeutic modalities between different countries of Central Africa and Madagascar.
Methods : This was an observational study, non-interventionist, multicentric and conducted from 601 cases observed in neurology and neuropsychiatry services of 5 countries : Cameroon, Congo, Madagascar, Nigeria, Democratic Republic of Congo, during a period of 12 months that is from March 2008 to March 2009. Patients included in this study are patients who are : epilepsy hospitalized, who have anti epileptic drug, or in which treatment has to be started and with informed consent. Patients excluded from the study are non-epileptic patients, and have not given consent.
Results : 601 patients have been enrolled. One third of the patients was under 15 years old (32.4%). Overall, the generalized tonic-clonic seizures formerly called “grand mal” were 65.4% of the patients, and the most common type was idiopathic epilepsy (49.1%). The most prescribed treatment was valproate (39.4%). Types of treatment and types of epilepsy varied from country to country. It is in Cameroon that idiopathic epilepsy was the most common, with a prevalence of 67.3%; However, symptomatic epilepsy predominated in Madagascar, with a prevalence of 61%. Frequency of treatment by monotherapy was not the same according to the country (Congo 93% and Madagascar 71%).
Conclusion : In these regions of Africa, the data on the types of epilepsy and types of treatment are limited, but these data are essential. Also, this study is a useful starting base, from which health programs and health care professionals can work to improve the diagnosis and the quality of management.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(2,2 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1930 fois, téléchargé 94 fois et évalué 12 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !