L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Transmission mère enfant du VIH à Abidjan : surmonter les obstacles socio-culturelsnote

Auteurs : Lasme-Guillao B E, Sissoko M, Guié P, Amon-Tanoh-Dick F - Côte d'Ivoire

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5809 - Août/sept. 2011 - pages 395-403


Résumé

Introduction : Le sida, problème majeur de santé publique, est l’affection transmissible très répandue dans le monde entier. La transmission verticale de la mère à l’enfant représente le premier mode d’acquisition du VIH chez l’enfant. Le mode de perception conditionne tant le comportement des personnes vivant avec le VIH et que celui de la société. L’objectif général de notre étude était d’évaluer à Abidjan les activités d’un centre de prévention de la transmission mère-enfant du VIH dont les choix thérapeutiques bouleversent les habitudes culturelles.
Matériel et méthodes : Nous avons réalisé une étude rétrospective descriptive sur dossiers à Abidjan. Elle s’est étendue de janvier 2006 à décembre 2009. Toutes les femmes enceintes séropositives suivies en consultation ont été incluses ainsi que leurs nouveau-nés.
Résultats : Le sérotype VIH1 a été observé dans 99.2% des cas. L’âge gestationnel au moment de débuter la PTME était supérieur à 28 semaines dans 43%. Les gestantes naïves représentaient 54% de la population et étaient éligibles à 34%. La césarienne a été dans 60% la voie d’accouchement. Les nouveau-nés ont bénéficié d’une prophylaxie ARV dès la naissance dans 97,6% des cas. L’allaitement artificiel a été choisi à 94,35%. La PCR réalisée à 6 semaines pour 88,7% de la population était indéterminée à 98,2%. La sérologie VIH à 12 mois a été réalisée à 55,5% avec un taux de transmission à 3,28%. A 18 mois, avec un taux de perdus de vue de 44,5% le taux de transmission était de 0%.
Conclusion : La césarienne et l’allaitement artificiel, obstacles socio-économiques et culturels reconnus, ont été bien acceptés dans ce contexte africain.

Summary

Introduction : AIDS, major public health problem, is transmitted disease prevalent in the world. Vertical transmission from mother to child is the first mode of HIV acquisition in children. The mode of perception determines both the behavior of people living with HIV and that of society. The overall objective of our study was to evaluate in Abidjan the activities of a center for the prevention of mother to child transmission of HIV including treatment choices upset the cultural habits.
Material and methods : We conducted a descriptive retrospective study of cases in Abidjan. It extended from January 2006 to December 2009. All HIV positive pregnant women followed in consultation were included and their newborns too.
Results : HIV-1 serotype was seen in 99.2% of cases. The gestational age at start prevention was over 28 weeks in 43%. The naive pregnant represented 54% of the population and 34% were eligible for treatment. Caesarean section was 60% in the route of delivery. Newborns received ARV prophylaxis at birth in 97.6% of cases. Bottle-feeding was chosen 94.35%. PCR performed at 6 weeks for 88.7% of the population was 98.2% indeterminate. HIV status at 12 months was achieved in 55.5% with a transmission rate to 3.28%. At 18 months, with a rate of lost of sight of 44.5%, the rate of transmission was 0%.
Conclusion : The cesarean section and formula feeding recognized as cultural barriers have been well accepted in the African context.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(2,8 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1422 fois, téléchargé 212 fois et évalué 4 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !