L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Docteur Mamadou Makhtar Mbacké Leye

Analyse de l’impact financier de la prise en charge des sujets âgés en milieu hospitalier : cas du plan Sésame au Sénégalnote

Auteurs : M.M.M. Leye, I. Seck, M. Diongue, K. Niang, P. Ndiaye, A. Faye, A. Tal-Dia - Sénégal

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5903 - Mars 2012 - pages 151-157


Résumé

Introduction : Au Sénégal, la gratuité des soins pour les personnes âgées d’au moins 60 ans a été initiée depuis 2006 à travers le plan Sésame. Cette étude a pour objectif d’analyser l’impact financier du plan Sésame au niveau des hôpitaux nationaux.
Méthodologie : Une étude analytique, transversale et quantitative a été menée du 15 mars au 14 mai 2010 au niveau de sept hôpitaux nationaux : hôpital Le Dantec, hôpital Fann, hôpital Grand Yoff, hôpital Pikine, hôpital Principal, hôpital Thiaroye et hôpital Matlaboulfawzeini de Touba. La collecte des données s’est faite sur la base d’un questionnaire auto administré aux contrôleurs de gestion. Elle a été complétée par une revue documentaire au niveau du bureau “plan Sésame” du Ministère de la santé et de la prévention qui portait sur l’exploitation des rapports financiers de septembre 2006 à décembre 2009. Les données recueillies ont été saisies et analysées sur Excel version 2007.
Résultats : Le montant global du préfinancement alloué aux hôpitaux nationaux en 2006 était de 330 millions FCFA. Ce préfinancement était inégalement réparti entre les différents hôpitaux nationaux : l’hôpital Le Dantec avait la part la plus importante du préfinancement (30,3%) et l’hôpital de Thiaroye avait la part la plus minime (1,5%). Les remboursements annuels des prestations du plan Sésame accusaient un retard et ils étaient insuffisants. Leur montant variait de 20 millions à 331,5 millions FCFA. A cause de ces remboursements tardifs et insuffisants depuis la mise en œuvre du plan Sésame en 2006 jusqu’en 2009, la dette de l’Etat au niveau des hôpitaux nationaux s’est accumulée et a été calculé à 3 milliards 452 millions FCFA. La répartition de cette dette en fonction des hôpitaux a montré qu’elle était plus élevée au niveau de l’hôpital Principal (1 milliard 740 millions FCFA) et plus faible pour l’hôpital de Thiaroye (0,8 million FCFA). L’impact de cette dette de l’Etat en milieu hospitalier contribuait au dysfonctionnement des services qui constituent les principales sources de recettes : la pharmacie (rupture de médicaments fréquentes et prolongées), les services de chirurgie (ruptures de gants, oxygène pour le bloc opératoire) et du laboratoire (rupture de réactifs), etc…
Conclusion : L’impact financier négatif du plan Sésame, principal problème des hôpitaux, interpelle son audit pour respecter les procédures, un suivi régulier, un recadrage des conditions d’accès et une rationalisation des soins. Il est important aussi de trouver des alternatives comme la promotion de la mutualisation et le développement des mécanismes de prépaiement avec d’autres sources (collectivités locales, partenaires techniques et financiers, ONG, etc.).

Summary
Analysis of the financial impact of the management of elderly patients in hospital: the case of Sesame plan in Senegal

Introduction: In Senegal, free health care for the elderly of 60 years was initiated in 2006 through the plane Sesame. This study aimed to analyze the financial impact of Sesame plan at national hospitals.
Methodology: An analytical study, quantitative and cross was conducted from March 15th to May 14th, 2010 at seven national hospitals: Hospital Le Dantec, Fann Hospital, Hospital Grand Yoff, Pikine Hospital, Main Hospital, Hospital and Hospital Thiaroye Matlaboulfawzeini of Touba. Data collection was made on the basis of a self-administered questionnaire to controllers. It was complemented by a literature review at the office “Sesame plan” of the Ministry of Health and prevention which involved the use of financial reports from September 2006 to December 2009. The data collected were entered and analyzed in Excel version 2007.
Results: The total amount of pre-financing allocated to national hospitals in 2006 was 330 million FCFA. This pre-financing was unevenly distributed between different national hospitals: Le Dantec hospital had the largest share of pre-financing (30.3%) and hospital Thiaroye had the largest share of small (1.5%).The annual repayments of benefits plan Sesame lagged behind and were insufficient. The amount ranged from 20 to 331.5 million FCFA. Because of these late payments and insufficient for the implementation of the plan Sesame in 2006 until 2009, the government debt in national hospitals was calculated at 3 billion 452 million FCFA. The distribution of the debt according to hospital showed it was higher at the main hospital (1 billion 740 million FCFA) and lower for hospital Thiaroye (0.8 million FCFA). The impact of the government debt in the hospital contributed to the malfunction of the services that are the main sources of revenue: pharmacy (out of frequent and prolonged medication), surgical services (out-of gloves, oxygen for the block procedures) and laboratory (out of reagents), etc.
Conclusion: The negative financial impact of the plan Sesame major problem in hospitals, challenges to meet its audit procedures, regular monitoring, cropping conditions of access and streamline care. It is also important to find alternatives such as promoting the sharing and development of prepayment mechanisms with other sources (local, technical and financial partners, NGOs, etc.).

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1256 fois, téléchargé 87 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !