L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Prévalence et caractéristiques de la maladie thrombo-embolique veineuse chez la femme en milieu hospitalier à Cotonounote

Auteurs : Denakpo J.L., Zoumenou E., Kerekou A., Yekpe P., Hounton N., Sambieni O., Komongui G.D., Massougbodji M. - Bénin

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5903 - Mars 2012 - pages 163-171


Résumé

Introduction : La maladie thrombo-embolique veineuse regroupe deux expressions cliniques, la thrombose veineuse et l’embolie pulmonaire. Elle présente une prédominance féminine liée à des facteurs de risque spécifiques. Les objectifs de l’étude étaient de déterminer la prévalence et les facteurs de risque, et de décrire les caractéristiques de cette affection chez la femme à Cotonou.
Patientes et méthode : L’étude a été réalisée dans le service de cardiologie du centre national hospitalier et universitaire de Cotonou. Elle couvrait une période de 10 ans, du 1er janvier 2001 au 31 décembre 2010. C’était une enquête rétrospective à but descriptif qui a porté sur les patientes prises en charge dans le service pour une maladie thromboembolique veineuse.
Résultats : La prévalence de la maladie thrombo-embolique veineuse chez la femme était de 8,1%. Les facteurs de risque acquis et constitutionnels les plus notés étaient l’âge supérieur à 40 ans (72,4%), l’alitement et l’obésité dans les mêmes proportions (31,6%), la sédentarité (28%), la ménopause (46,7%) et les myomes utérins (19,1%). Les principaux signes cliniques et les examens d’imagerie avaient permis de faire le diagnostic de l’affection dans tous les cas. Les HBPM étaient les molécules les plus utilisées (90,8%). Huit décès étaient enregistrés imputables à l’embolie pulmonaire.
Conclusion : La maladie thromboembolique veineuse est prédominante chez la femme à Cotonou, à cause des facteurs de risque spécifiques. Des mesures de prévention et une prise en charge adéquate peuvent réduire la fréquence et la létalité de cette pathologie au Bénin.

Summary

The venous thrombo embolic disease includes two clinical expressions, vein thrombosis and pulmonary embolism. It presents a female prevalence related to specific factors of risk. The aims of the study were to determine the prevalence and the factors of risk, and to describe the characteristics of this affection in the woman in Cotonou.
Patients and methods: The study was carried out in the service of cardiology of the hospital academic center of Cotonou. It covered a period of 10 years from January 1st, 2001 to December 31th, 2010. It was a retrospective investigation with descriptive goal which related to the patients dealt with in the service for venous thrombo embolic disease.
Results: The prevalence of venous thrombo embolic disease in women was 8.1%. The most noted acquired and constitutional risk factors were age above 40 years (72.4%), bed rest and obesity in the same proportion (31.6%), physical inactivity (28%), menopause (46.7%), and uterine myomas (19.1%). The main clinical signs and imaging studies had led to the diagnosis of the disease in all cases. LMWH molecules were the most used (90.8%). Eight deaths were recorded.
Conclusion: Venous thrombo embolic disease is predominant in women at Cotonou, because of specific risk factors. Preventive measures and appropriate management can reduce the frequency and lethality of this disease in Benin.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 10,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1235 fois, téléchargé 36 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !