L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Professeur Benjamin Hounkpatin

Hystérectomie par voie vaginale : épidémiologie, indications et résultats à l’Hôpital de la Mère et de l’Enfant Lagune (HOMEL) de Cotonounote

Auteurs : B.I.B. Hounkpatin, A. Bagnan Tonato, J.L. Denakpo, A. Lokossou, M.M. Sehoue, R.X. Perrin - Bénin

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5911 - Novembre 2012 - pages 537-541


Résumé

Objectif : L’objectif de cette étude était d’évaluer la place de l’hystérectomie vaginale à l’HOMEL.
Matériel et méthode : Il s’agissait d’une étude rétrospective transversale de type descriptif qui s’est déroulée sur une période de 5 ans allant du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2009 à l’Hôpital de la Mère et de l’Enfant Lagune de Cotonou. Elle a concerné 35 cas d’hystérectomies réalisées par voie vaginale.
Résultats : Sur 472 hystérectomies réalisées au cours de la période d’étude, 35 l’ont été par voie vaginale soit 7,41%. L’âge moyen était de 45 ans avec des extrêmes de 30 à 60 ans ; 89% des patientes étaient âgées de plus de 40 ans ; 68% des patientes étaient des multipares. Les fibromes utérins représentaient 72% des indications avec 43% qui étaient compliqués. 89% des interventions se sont déroulées sous anesthésie loco-régionale. La durée d’intervention variait entre 1 heure 30 minutes et 2 heures dans 85% des cas. 34% des interventions ont été complexes du fait de la nécessité d’hémisection et de morcelage de l’utérus ; 3% des interventions ont été converties en laparotomie. Les pertes sanguines étaient estimées en moyenne à 200 ml avec 4 cas qui ont nécessité des transfusions sanguines soit 3,2%. Aucune complication n’a été relevée en per opératoire. Les suites opératoires ont été compliquées de 7 cas d’infections urinaires (20%), 5 cas d’hémorragie minime (14%) et un cas de lésion urétrale (2,8%). La durée moyenne d’hospitalisation de 4 jours avec des extrêmes de 3 à 5 jours.
Conclusion : L’hystérectomie par voie vaginale bien que présentant de nombreux avantages demeure encore peu pratiquée à l’HOMEL.

Summary

Objective : The objective of this survey was to value the place of the vaginal hysterectomy at HOMEL 
Material and method : It was about a transverse retrospective survey of descriptive type that took place on one period of 5 active years of January 1st, 2005 to December 31st, 2009 in the Hospital of the Mother and the child Lagoon of Cotonou. It concerned 35 cases of hysterectomies achieved by vaginal way. 
Results :  On 472 realized hysterectomy during the period of survey, 35 were by vaginal way either 7,41%. The middle age was 45 years with extremes of 30 to 60 years; 89% of the patients were aged of more than 40 years. 68% of the patients were multiparous. The uterine fibromas represented 72% of the indications with 43% that were complicated. 89% of interventions took place under loco regional anesthesia. The length of intervention varied between 1 hour 30 minutes and 2 hours in 85% of the cases. 34% of interventions were complex because of the necessity of hemisection and division of the uterus. 3% of interventions have been converted in laparotomy. The blood losses were estimated on average to 200 ml with 4 cases that required blood transfusions is 3, 2%. No complication has been raised in operative per. The operating sequences have been complicated of 7 cases of urinary infections (20%), 5 cases of minimal haemorrhage (14%) and a case of urethral lesion (2,8%). The middle length of hospitalization was 4 days with extremes from 3 to 5 days.
Conclusion : Although hysterectomy by vaginal way presents many advantages, it still stays little practiced in the HOMEL.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1508 fois, téléchargé 41 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !