L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Incidence d’infections postopératoires des fractures de la jambe et du pilon tibial traitées par ostéosynthèse en République Démocratique du Congonote

Auteurs : R. Amisi Kitoko, F. Wami W’Ifongo, P. Georis, P. Gillet - Congo-Kinshasa

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5912 - Décembre 2012 - pages 573-581


Résumé

Les infections postopératoires dans l’ostéosynthèse des fractures de jambe et du pilon tibial demeurent très élevées.
Cette étude vise à déterminer l’incidence des infections postopératoires des fractures de la jambe et du pilon tibial traitées par ostéosynthèse et proposer de moyens pour diminuer les infections post-opératoires. Ce travail rétrospectif a été réalisé sur 76 fractures de la jambe et du pilon tibial traitées par ostéosynthèse avec un recul moyen de deux ans.
Le taux d’infection superficielle des sites des broches de fixateur externe a été de 54,24%. Le taux d’infection superficielle et profonde de la plaie opératoire a été de 31,58% et 7,89%. De même, le taux d’ostéite a été important, 7,89%. La fréquence élevée des infections postopératoires était multifactorielle : conditions opératoires difficiles en raison de :

  • l’admission tardive des patients,
  • le délai opératoire long,
  • la prédominance des fractures ouvertes,
  • l’utilisation de fixateur externe à foyer ouvert en raison des fractures négligées,
  • et l’insuffisance des soins post-opératoires des opérés et de l’hygiène hospitalière.

L’amélioration de la politique de l’accès rapide aux soins traumatologiques d’urgence, de l’hygiène hospitalière et le respect de l’asepsie chirurgicale devraient donc réduire sensiblement ce taux d’infection encore très élevé.

Summary
Incidence of postoperative infections of the fractures of the leg and tibial pilon treated by osteosynthesis in Democratic Republic of Congo

The postoperative infections in the osteosynthesis of the fractures of leg and the tibial pilon remain very high.
This study will determine the incidence of postoperative infections of the fractures of the leg and the tibial pilon treated by osteosynthesis and propose means to decrease the postoperative infections. This retrospective work was completed on 76 fractures of the leg and the tibial pilon treated by osteosynthesis with hindsight of 2 years.
Rate of superficial infection of the sites of the pins of external fixator was of 54.24%. The rate of superficial and deep infection of the operational wound was significantly high : 31.58% and 7.89%. In the same way, the rate of deep bony infection was important, 7.89%. The high frequency of the post-operative infections was multifactor: difficult operating conditions because of:

  • late admission of the patients,
  • long operational time,
  • prevalence of the opened fractures,
  • use of external fixator with open hearth because as of untidy fractures,
  • insufficiency of the post-operative care of operated and hospital hygiene.

The improvement of the policy of rapid access to traumatologic care emergency, hospital hygiene and the respect of the surgical asepsis should thus appreciably reduce this rate of infection still very high.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 2831 fois, téléchargé 50 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !