L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Hypertension artérielle et grossesse : épidémiologie et pronostic materno-foetal au Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville (Congo)note

Auteurs : C. Itoua, A.S. Ngounda Monianga, B.F. Ellenga Mbolla, G.M. Mbemba Moutounou, C.E. Gombet Koulimaya, T.R. Gombet, L.H. Iloki - Congo-Brazzaville

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 6001 - Janvier 2013 - pages 21-29


Résumé

Objectifs : Déterminer la fréquence de l’hypertension artérielle au cours de la grossesse, établir le profil épidémiologique des femmes enceintes hypertendues, identifier les différents facteurs de risque et déterminer le pronostic maternel et périnatal de l’hypertension artérielle associée à la grossesse.
Patients et méthodes : Etude analytique transversale, monocentrique, de type cas-témoins, réalisée au centre hospitalier universitaire de Brazzaville au Congo, entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2011, comparant l’issue des grossesses de femmes hypertendues quel qu’en soit le type, à un groupe témoin d’accouchées non hypertendues recrutées par tirage au sort après chaque accouchement dans le service, selon le rapport deux témoins pour un cas. La fin de la grossesse ainsi que les particularités périnatales ont été évaluées après des analyses uni et multivariée. Les caractéristiques maternelles socio-démographiques et cliniques ont été étudiées, ainsi que les paramètres cliniques foetaux. Les facteurs de risque ont été identifiés, et leur évaluation a été effectuée par le calcul des odds ratio (OR) et de leur intervalle de confiance (IC) à 95%. Le seuil de comparaison était de 5%.
Résultats : Cent quatre-vingt-treize accouchées hypertendues d’âge moyen 26,31 ans (extrêmes 15-42 ans) ont été recrutées, parmi 7943 accouchées (2,43%). Les facteurs de risque de survenue de l’hypertension artérielle ont été : le jeune âge, le célibat, l’obésité, une hypertension artérielle antérieure, le bas niveau scolaire, le début tardif et l’insuffisance ou l’absence des consultations prénatales. Les patientes référées représentaient 53,88% des cas vs 14,7%, (p < 0,00001). La pression artérielle était peu sévère chez 102 patientes (52,85%), et sévère chez 91 autres (47,15%). Les oedèmes étaient présents chez 148 patientes (76,68%) et la protéinurie dans 33 cas (17,09%). Les complications maternelles suivantes étaient survenues chez 91 patientes (47,15%) : 69 cas d’éclampsie (35,75%), 12 cas d’hématome rétro placentaire (6,22%), 3 cas de HELLP syndrome (1,55%), 2 cas d’insuffisance cardiaque (1,04%), 2 cas de néphropathie (1,04%), 2 cas de rétinopathie (1,04%), et un cas d’accident vasculaire cérébral (0,52%). La gémellité a constitué un facteur de risque d’hypertension artérielle (OR : 2,11 [1,57-4,26]). A été noté également un risque plus élevé de césariennes chez les hypertendues (OR : 3,33 [1,42-5,89]). Quatre cas de décès de femmes hypertendues ont été enregistrés (2,07%). Tous ces décès étaient imputés à une crise d’éclampsie (5,8% des cas d’éclampsie). Il a été également mis en évidence un sur-risque d’accouchement prématuré (OR: 3,65 [1,28-6,85]), d’hypotrophie foetale (OR : 4,61 [2,12-9,53]), de souffrance foetale (OR : 3,61 [1,56-7,44]), de transfert en néonatologie (OR : 3,33 [1,45-5,12]), de mort in utero (OR : 4,12 [1,23-9,05]) et de mort néonatale (OR : 4,59 [1,99-9,39]).
Conclusion : Ce travail permet d’identifier les facteurs classiques de risque de survenue d’hypertension artérielle au cours de la grossesse. En outre, il confirme le caractère multifactoriel de cette pathologie liée à la grossesse. Par ailleurs, certains facteurs de risque sont distinctement incriminés dans sa survenue. Enfin, le pronostic materno-foetal demeure mauvais, en cas d’hypertension artérielle associée à la grossesse, particulièrement au Congo Brazzaville.

Summary
Hypertension and pregnancy: Epidemiology and maternal- fetal prognosis in the university hospital of Brazzaville (Congo)

Objectives: To determinate the high blood pressure frequency during the pregnancy; to establish the epidemiologic profile of pregnant hypertensive women; to determinate the maternal and perinatal prognostic, and identify the different risk factors of hypertension joined to the pregnancy.
Patients and methods: Transversal analytical study, monocentric, of case control types realized inside the university hospital of Brazzaville (Congo), between January 1st 2010 and December 1st 2011, comparing the results of pregnancy from hypertensive women to a control group of women selected by draw after each hypertensive woman delivery, according to the ratio two women for one case. The end of the pregnancy such as the perinatal particularities was evaluated after some combined and multivariate analyses. The maternal sociodemographic and clinical features have been studied, as well as the clinical fetal parameters. The risk factors have been determined by the odds ratio (OR) calculation and their confidence interval (IC) at ninety five per cent (95%). The comparison threshold was five per cent (5%).
Results: One hundred and ninety three (193) hypertensive pregnant women with an average age of between 26,31 year-ol (extremes 15-42 year-old) were selected among 7943 delivered (2,43%). The risk factors of hypertension were: the young age, the celibacy, the obesity, an anterior hypertension, the low education, the late start and absence or insufficiency of prenatal consulting. The referred patients showed 53, 88% of cases versus 14,7%, (p > 0,00001). The blood pressure was moderated for 102 patients (52,85%), and severe with 91 others (47,15%). Edemas were presents with 148 patients (76,68%) and the proteinuria in 33 cases (17,09%). The following maternal complications appeared in 91 patients (47,15%) : 69 cases of eclampsia (35,75%), 12 cases of placental abruption (6,22%), 3 cases of HELLP syndrome (1,55%), 2 cases of cardiac failure (1,04%), 2 cases of renal disease (1,04%), 2 cases of retinopathy (1,04%) and 1 case of cerebrovascular accident (0,52%). The twin pregnancy constituted a risk factor to hypertension OR : 2,11 [1, 57%-4,26%]). Was also notified a higher risk of caesarian with hypertensive women (OR: 3,33 [1,42-5,89]). Four death cases of hypertensive women were registered (2, 07%). All those deaths were attributed to eclampsia (5,8%). Was also demonstrated an excess risk of premature birth (OR 3,65 [1,28 -6,85]), of fetal hypotrophy (OR : 4,61 [2,12-9, 53]), of fetal suffering (OR 3,61 [1,56-7,44]), of transfer in neonatology (OR 3,33 [1,45-5,12]), of in utero death (OR 4,12 ; IC95%: [1,23- 9,05]) and neonatal death (OR: 4,59 [1,99- 9,39]).
Conclusion: This report makes possible to establish the classical risk factors of hypertension occurrence during pregnancy. Besides, it confirms the multifactorial characteristic of the pathology related to the pregnancy. In addition, some risk factors are distinctly incriminated in its occurring. Lastly the maternal-fetal prognosis remains bad in case of hypertension associated with pregnancy particularly in the Congo Brazzaville.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1988 fois, téléchargé 205 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !