L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Urgences hypertensives : aspects cliniques et évolutifsnote

Auteurs : M. Diao, FG Ba, Ad Kane, A. Sall, MB Ndiaye, M. Bodian, SA Sarr, M. Sarr, SA Ba - Sénégal

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 6005 - Mai 2013 - pages 231-236


Résumé

Introduction : L'urgence hypertensive recouvre toutes les situations d'élévation soudaine de la pression artérielle avec ou sans souffrance viscérale aiguë concomitante. Les objectifs de ce travail étaient d'étudier les aspects cliniques des urgences hypertensives et d'évaluer leur évolution.
Méthodologie : Nous avons mené une étude sur 2 ans, d'octobre 2008 à septembre 2010, au service de cardiologie de l'hôpital Aristide Le Dantec de Dakar. Les dossiers de patients âgés de 18 ans et plus, hospitalisés pour une HTA sévère (PA 3 180/110 mmHg) avec ou sans souffrance viscérale, ont été pris en compte. Les données épidémiologiques, de l'examen clinique et paraclinique avaient été recueillies. L'évolution sous traitement avait été appréciée.
Résultats : Sur 1795 patients hospitalisés, 264 étaient admis pour une hypertension artérielle. Il y avait 55 cas d'urgence hypertensive, représentant 3,1% des hospitalisés et 20,8% des cardiopathies hypertensives. L'urgence hypertensive vraie représentait 85,5% des cas et l'urgence hypertensive relative, 14,5% des cas. L'âge moyen était de 59,31 ans. On notait une prédominance féminine (sex ratio = 0,77). Les signes et symptômes les plus fréquents étaient les précordialgies (27,3%), la dyspnée et le déficit neurologique (21,8% chacun) pour les urgences hypertensives vraies et les épistaxis (9,1%), les céphalées (7,3%) et les vertiges (3,6%) pour les urgences hypertensives relatives. Les manifestations des urgences hypertensives vraies étaient dominées par celles cardio-vasculaires (61,8 %) suivies de celles neuro-vasculaires (32,8%). Les principaux facteurs déclenchant retrouvés étaient la rupture thérapeutique (61,8%) et l'écart de régime (49,1%). Les classes médicamenteuses administrées à l'admission et durant l'hospitalisation étaient dominées par les IEC (52,7%), les diurétiques (50,9%) et les inhibiteurs calciques (49,1%). Trente cinq patients (74,5%) avaient évolués favorablement et 6 patients (10,9%) avaient gardé des séquelles neurologiques. La mortalité globale était de 33 % dont 9,1% pendant l'hospitalisation.
Conclusion : Les urgences hypertensives sont dominées par l'urgence hypertensive vraie, dont la principale manifestation est l'insuffisance ventriculaire gauche aiguë. Elles restent graves et grevées d'une morbi-mortalité importante, d'où l'intérêt d'insister sur la prévention par une prise en charge correcte de l'HTA.

Summary

Introduction: Hypertensive emergency covers all situations of sudden rise of blood pressure with or without visceral concomitant acute suffering. The objectives of this work were to study the clinical aspects of hypertensive emergency and assess their evolution.
Method: We conducted a 2-year study, from October 2008 to September 2010, in the service of Cardiology of Aristide Le Dantec Hospital in Dakar. The records of patients aged 18 years and over, hospitalized for a severe HTA (PA 3 180/110 mmHg) with or without visceral pain, have been taken into account. Epidemiological, clinical and paraclinical examination had been collected. The evolution under treatment had been appreciated.
Results: On 1795 in-patients, 264 were admitted for hypertension. There were 55 cases of hypertensive emergency, representing 3.1% of the hospitalized and 20.8% of hypertensive heart disease. The true hypertensive urgency accounted for 85.5% of the cases and hypertensive urgency relating, 14.5% of cases. The average age was 59,31 years. There was a female predominance (sex ratio = 0.77). The most frequent symptoms and signs were precordialgia (27.3%), dyspnea and neurological deficit (21.8% each) for true hypertensive emergencies and epistaxis (9.1%), headache (7.3%) and dizziness (3.6%) for related hypertensive emergencies. Manifestations of true hypertensive emergencies were dominated by cardiovascular ones (61.8%) followed by neuro-vascular ones (32.8%). The main triggering factors found were therapeutic failure (61.8%) and the gap of regime (49.1%). Drug classes administered at admission and during hospitalization were dominated by the IEC (52.7%), diuretics (50.9%) and calcium antagonists (49.1%). Thirty-five patients (74.5%) had evolved favorably and 6 patients (10.9%) had kept neurological sequelae. Overall mortality was 33% 9.1% during hospitalization.
Conclusion: Hypertensive emergencies are dominated by the true hypertensive emergency, the main manifestation is acute left ventricular failure. They remain serious and have an important morbidity-mortality, hence the interest to emphasize prevention through a correct support for hypertension.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1040 fois, téléchargé 55 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !