L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Docteur Henri Léonard Atanda

Morbidité et mortalité dans le service de soins intensifs pédiatriques du CHU de Brazzavillenote

Auteurs : J. Kambourou, Moyen-Engoba, A.R. Okoko, A.P.G. Oko, E.R. Nika, H.L. Atanda, G. Moyen - Congo-Brazzaville

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 6011 - Novembre 2013 - 465-470


Résumé

Objectif : La morbi-mortalité pédiatrique a été étudiée dans le but d'évaluer l'importance de celle-ci et d'identifier les facteurs associés.
Patients et méthodes : Les enfants de 1 mois à 15 ans hospitalisés dans le service de soins intensifs pédiatriques du CHU de Brazzaville, ont été inclus dans une étude descriptive et analytique à recueil prospectif entre janvier et juin 2010.
Résultats : Six cent sept enfants âgés en moyenne de 2 ans et 3 mois extrêmes (1 mois et 2 jours et 15 ans et 3 mois), ont été inclus : 331 garçons (54,5%) et 276 filles (45,5%).
Les affections les plus fréquentes étaient : respiratoires 189 cas (31,1%), paludisme : 125 cas (20,6%) et maladies diarrhéiques : 107 cas (17,7%).
Cent soixante-quinze décès (28,8%) dont 158 enfants de moins de 5 ans (59,4%), de pères ouvriers ou sans-emplois 96 cas (54,8%) ont été notés.
Les principales causes de décès étaient les états septiques 42 cas (24%), les maladies diarrhéiques 37 cas (21,1%) et les pathologies respiratoires 31 cas (17,7%).
Les décès sont davantage notés pendant la permanence et la garde : 129 cas (73,7%).
Conclusion : La réduction de la morbidité mais aussi de la mortalité pédiatriques passent par le renforcement de la prise en charge intégrée des maladies de l'enfance (PCIME) ; mais aussi et surtout par l'éducation de la population. L'amélioration des conditions socio-économiques constitue un axe de prévention.

Summary
Morbidity and mortality in the pediatric intensive care of UTH of Brazzaville

Objective: The pediatric mortality and morbidity have been studied with the aim of assessing their importance and searching for factors associated.
Patients and methods: We have included into a descriptive and analytic study with prospective collection, infants aged from one month to fifteen year-old hospitalized into pediatric intensive care department at university medical center of Brazzaville from January to June 2010.
Results: Six hundred and seven infants with a median age of 2 year-old and 3 months (range, 1 month 2 days to 15 years and 3 months) have been retained: 331 males (54.5%) and 276 females (45.5%).
The main pathologies were: respiratory diseases with 189 cases (31.1%), malaria with 125 cases (20.6%), and diarrhea with 107 cases (17.7%).
One hundred and seventy five deceases (28.8%): among them 158 infants with less than five years old (59.4%). Their parents were workers and jobless in 96 cases (54.8%).
The main causes of death were sepsis with 42 cases (24%), diarrhea with 37 cases (21.1%) and respiratory diseases with 31 cases (17.7%).
The death occurred during permanence and duty in 73.7%
Conclusion: The reduction of morbidity and pediatric mortality needs reinforcement of integrated management of childhood illness (IMCI) and the education of population. Improvement of socioeconomic conditions constitutes an axis of prevention.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1658 fois, téléchargé 126 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !