L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Docteur Fanomezantsoa Raherinantenaina

Etiologies et impacts médico-légaux des agressions volontaires au CHU de Fianarantsoanote

Auteurs : I. Velomalala, F. Raherinantenaina, G.D. Solofomalala - Madagascar

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 6012 - Décembre 2013 - 532-536


Résumé

But : Décrire le profil épidémiologique des agressions et d'évaluer leurs conséquences en termes d'incapacité totale de travail.
Patients et méthodes : Etude prospective et descriptive des patients victimes d'agressions volontaires, réalisée dans le Centre Hospitalier Universitaire de Fianarantsoa, Madagascar, étalée sur une période de trois mois (janvier à mars 2012). Nous avons colligé 121 patients victimes de coups et blessures et d'agressions sexuelles avec des circonstances étiologiques bien définies.
Résultats : Il s’agissait de 89 hommes (81%) et 23 femmes (19%) avec un sex-ratio égal à 3,8. La moitié des patients était âgée de 15 à 30 ans. La majorité était des citadins dont la plupart vivait dans des conditions défavorisées. L'auteur de l'agression était un membre proche de la famille dans 45% des cas. Les circonstances étiologiques sont dominées par l'éthylisme et la toxicomanie. Les lésions observées vont d'une simple égratignure à de véritables lésions graves mettant en jeu le pronostic vital. Ces lésions sont secondaires à des coups à mains nues, par arme blanche et par arme à feu. La durée moyenne d'hospitalisation était de 8 jours avec une évolution favorable dans 97,5% des cas. L'incapacité totale de travail était moins de 8 jours pour 60 patients, plus de 8 jours pour 50 et est aggravée pour 11 patients.
Conclusion : A Fianarantsoa, les agressions sont surtout la conséquence de mauvaises conditions de vie incitant les jeunes à tomber dans l'éthylisme et la toxicomanie. Les conséquences sont parfois des dégâts corporels importants soumis à de sévères punitions judiciaires.

Summary
Medico-legal impacts and etiologies of volunteers assault at the Fianarantsoa University Teaching Hospital

Objective: To describe epidemiological profile of attacks and to evaluate their consequences in terms of total incapacity for work.
Patients and methods: Prospective and descriptive study of patients with voluntary assault, carried out at the Fianarantsoa Univesrity Teaching Hospital, spread over a period of three months (January-March 2012). We have collected 121 victims of blows injuries and sexual assault with well-defined causative circumstances.
Results: It was 89 men (81%) and 23 women (19%) with a sex ratio of 3.8. Half of patients were aged from 15 to 30 years. Most were urban dwellers, and majority lived in poor conditions. The author of injury was a close member of the family in 45% of cases. The causative circumstances are dominated by alcoholism and drug addiction. Damage observed range from simple scratch to real injury involving life-threatening. These lesions are secondary to beatings with bare hands, cutting weapon and firearm. The average length of hospital stay was 8 days with favorable evolution in 97,5% of cases. Total incapacity for work was 8 days for 60 patients, more than 8 days for 50 and worsened for 11 patients.
Conclusion: In Fianarantsoa, the attacks are mostly the result of poor living conditions leading young people to succumb to alcoholism and drug addiction. The consequences are sometimes tangible damage subject to severe judicial punishments.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1363 fois, téléchargé 39 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !