L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Docteur Gora Lô

Prévalence de l’antigène de surface du virus de l’hépatite B au laboratoire de l’hôpital militaire de Ouakam entre 2006 et 2010note

Auteurs : G. Lo, N.N. Diouf, A. Sow Sall, H. Ndiaye-Diop, P.S. Diawara, B. Faye, M.C. Seck, A.S. Mbengue, K. Ndiaye Sow, M. Thiam, S.M. Sarré, C. Touré-Kane, S. Mboup - Sénégal

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 6102 - Février 2014 - 87-93


Résumé

Contexte : Par sa fréquence et son endémicité, l'hépatite virale B a suscité beaucoup de travaux de recherche. L'Afrique de l'Ouest est connue comme une zone à forte endémicité pour cette affection. A l'heure où d'autres viroses, notamment les virus du syndrome de l'immunodéficience acquise posent d'importants problèmes épidémiologiques, on constate une tendance à minorer le problème de l'hépatite B. Elle demeure pourtant une des affections virales les plus fréquentes en milieu hospitalier sénégalais. L'objectif de cette étude est de déterminer la prévalence de l'antigène HBs à l'Hôpital Militaire de Ouakam.
Méthodologie : C'est une étude rétrospective portant sur 6133 patients reçus au laboratoire de l'hôpital Militaire de Ouakam entre 2006 et 2010. L'antigène HBs a été recherché par les kits du Cobas e411 des laboratoires de Roche et Kits d'Hepanostika® HBs Ag Uni-Form II du laboratoire Organon Tecknika.
Résultats : Les patients étaient composés de 2016 hommes et 4117 femmes avec un âge moyen de 33,23 ans. La prévalence de l'antigène HBs était de 14,80% inférieure à celle de la population générale lorsqu'on se réfère aux études antérieures effectuées au Sénégal. La prévalence d'hommes infectés par le virus de l'hépatite B (21,00%) était supérieur à celle des femmes (11,80%) avec une différence statistiquement significative (p = 0,000).
Conclusion : Ce travail montre que la zone de l'étude se situe dans les régions de forte prévalence au niveau de la planète et, de ce fait, la vaccination systématique contre l'hépatite B des agents de santé constitue une priorité.

Summary
Prevalence of surface antigen of hepatitis B in the laboratory of Ouakam Military Hospital between 2006 and 2010

Background: Due to its frequency and endemicity, hepatitis B virus has provoked much research in the tropics. West Africa in particular is well known as an area highly endemic for this disease at a time when other viruses including Acquired Immune Deficiency Syndrome (AIDS) cause significant epidemiological problems, there is a tendency to underestimate the issue of hepatitis B. Yet it is one of the most prevalent viral diseases in hospitals. The objective of this study was to determine the prevalence of HBsAg at the Military Hospital of Ouakam.
Methods: It's a retrospective study performed in the Ouakam Military Hospital between 2006 and 2010. HBs antigen was sought by the Cobas E411 kits from Roche Laboratories and Kits Hepanostika® HBsAg Uni-Form II Organon Tecknika.
Results: The patients consisted of 2016 men and 4117 women with a mean age of 33.23 years. Among them, there were 531 soldiers. The prevalence of HBsAg in the population studied was 14.80% lower than that of the general population when referring to previous studies in Senegal. The prevalence of men infected with hepatitis B (21.00%) was higher than that of women (11.80%) with a statistically significant difference (p = 0.000).
Conclusion: This study shows that the study area is located in areas of high prevalence in the world and, therefore, routine vaccination against hepatitis B for health workers is a priority.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(2,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1995 fois, téléchargé 69 fois et évalué 2 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !