L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Les lésions oculaires observées au cours de l’infection à VIH au CNHU de Bangui. A propos de 278 casnote

Auteurs : G. YAYA, L. KOBANGUE, J. MAZI - Centrafrique

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5210 - Octobre 2005 - pages 533-538


Résumé

Le but de cette étude est de déterminer la prévalence des lésions oculaires au sein d’un groupe de patients infectés par le VIH/SIDA en République Centrafricaine.
Matériel et patients : 287 patients ont été admis dans le service d’ophtalmologie du Centre National Hospitalier Universitaire de Bangui de Janvier 2001 à Janvier 2004. Chaque patient a été examiné par le même ophtalmologiste suivant quatre critères : la motilité oculaire, l’examen à la lampe à fente, l’ophtalmoscopie directe et la rétinographie. Le diagnostic biologique par ELISA (Enzyme-Linked Immuno Sorbent Assay) a été pratiqué au Laboratoire National de Biologie et de Santé Publique de Bangui à tous les patients, et confirmé par Western-Blot. Le dosage de CD4 + a également été fait pour chaque patient.
Résultats : L’âge moyen est de 28.5 ans avec des âges extrêmes de 8 et 55 ans.
30% des patients ont des atteintes oculaires. 76 d’entre eux, soit 27.3 % ont présenté une infection du segment postérieur, incluant des exsudats cotonneux, 45, soit 16.1 % des hémorragies rétiniennes, 20 soit 7.2 % et 9, soit 3.2 % ont des lésions palpébrales apparentées au sarcome de Kaposi. Nous avons également mis en évidence 7.6 % de cas d’infections rétiniennes opportunistes dues au cytomégalovirus, rétinites à cryptococcus 6.5 % et rétinites tuberculeuses 4.3 %.
Le taux moyen de CD4+ dosé à la première consultation ophtalmologique a été de 68 cellules/mm³, avec des valeurs extrêmes entre 18 et 164 cellules/mm³.
Conclusion : Les atteintes oculaires survenues au cours de l’infection à VIH dans notre étude sont fréquentes et non spécifiques. Elles le sont beaucoup moins, comparées à celles d’autres études en Afrique centrale (80 à 94 %). Ces lésions oculaires varient d’un pays à un autre en fonction de nombreux facteurs, au premier rang desquels nous retenons les conditions socio-économiques, l’organisation et la prise en charge des personnes infectées et les disparités épidémiologiques de la pandémie propres à chaque pays.
Cette étude a mis en évidence un taux de complications rétiniennes plus élevé que celui de la moyenne en Afrique. Les complications palpébrales et conjonctivales sont moins fréquentes que celles décrites ailleurs. Elles sont dominées par la kératite herpétique zostérienne et le sarcome de Kaposi, intéressant la paupière et la conjonctive.
Les résultats de notre enquête, obtenus juste avant l’introduction effective des ARV dans le programme de prise en charge des personnes atteintes par le VIH/SIDA, constituent un repère initial fondamental pouvant contribuer à l’évaluation dans les années à venir, du Programme National de Lutte Contre le SIDA (PNLS) en ce qui concerne les lésions oculaires liées à cette virose en Centrafrique.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 995 fois, téléchargé 21 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !