L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



L'évolution post-opératoire de la vitesse de sédimentation et de la protéine c-réactive dans l'ostéomyélite chronique hématogènenote

Auteurs : J. BAHEBECK, R. ATANGANA, N. JAMEN, M. MONNY LOBE, N.K. THOMPSON, N. NGOWE, M. SOSSO - Cameroun

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5105 - Mai 2004 - pages 283-287


Résumé

La VS et la CRP sont les 2 marqueurs de l'inflammation les plus utilisés dans la surveillance biologique de l'ostéomyélite chronique hématogène (OMCH). Cependant, à notre connaissance, il n'existe pas d'étude précisant le calendrier des dosages c'est-à-dire, une série de dates auxquelles ces dosages seraient nécessaires et suffisants ; chaque équipe se contentant de le faire selon ses propres habitudes.
Le but de ce travail était de contribuer à l'élaboration d'un calendrier minimal des dosages de ces 2 marqueurs dans la surveillance biologique de l'OMCH sur la base d'une série prospective de patients sous traitement. 39 patients ont ainsi été consécutivement recrutés et évalués à l'hôpital central de Yaoundé pendant une période de 30 mois.
Les critères d'inclusion étaient le diagnostic d'OMCH, l'âge de 0 à 16 ans, l'absence de porte d'entrée évidente et le bénéfice de la chirurgie. Etaient exclus, les patients nécessitant une reconstruction osseuse ou des parties molles plus importante que la greffe de peau.

Chaque patient a bénéficié d'un dosage préopératoire des 2 marqueurs puis d'un dosage hebdomadaire pendant les 4 premières semaines post-opératoires. Une courbe d'évolution de chaque marqueur dans le temps était ainsi obtenue chez chaque patient. Les courbes étaient regroupées en profils similaires et comparées à l'évolution clinique. Trois profils en cloche, linéaire et en U ont été identifiés. Le profil en cloche, dû à l'ascension post-opératoire des marqueurs, était observé chez les patients dont l'infection était étendue sur un gros os et la chirurgie relativement agressive. Le profil linéaire dû à une chute régulière des marqueurs, était l'apanage des patients dont l'infection était sur un petit os et l'intervention peu délabrante avec une fermeture de première intention. Le profil en U, traduisant une réascension des marqueurs après une chute initiale a été observée chez les 2 patients qui ont été repris au bloc pour écoulement persistant.

Au total, les dosages des première et deuxième semaines ne se sont pas montrés nécessaires car, à ces délais, les valeurs des 2 marqueurs sont restées généralement élevées. Au contraire, les dosages des troisième et quatrième semaines se sont avérés nécessaires et suffisamment informatifs car, lorsque le traitement était efficace, la CRP se normalisait à la troisième semaine et la VS une semaine plus tard.

On pourrait donc admettre qu'un calendrier minimal de surveillance biologique du traitement de l'OMCH devrait comporter un minimum de 3 dosages : soit un en pré-opératoire pour le diagnostic, un à la troisième semaine post-opératoire pour la vérification de l'efficacité du traitement (la CRP doit être revenue à la normale et la VS réduite de moitié) et un à la quatrième semaine (les 2 marqueurs doivent être revenus à la normale). Un séquestre résiduel, un abcès médullaire, un foyer inflammatoire indépendant ou une anémie non corrigée sont des facteurs qui peuvent perturber les prévisions ci-dessus.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 684 fois, téléchargé 9 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !