L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Odonto-Stomatologie Tropicale - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Odonto-Stomatologie Tropicale destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 104 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Odonto-Stomatologie Tropicale


English version English version

Odonto-stomatologie Tropicale - 1ère revue dentaire internationale panafricaine - 39ème annéeOdonto-Stomatologie Tropicale
1ère revue dentaire internationale panafricaine


Recherche d'articles publiés dans Odonto-Stomatologie Tropicale

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Zones de prédilection d’accumulation de la plaque microbienne prothétique en prothèse amovible complètenote

Auteurs : L. Merdès, A. Soueidan, P. Le Bars, N. Tabbi-Aneni - Algérie

Publié dans Odonto-Stomatologie Tropicale - N° 131 - Septembre 2010 - 11-17


Résumé

Introduction : La Plaque Microbienne Prothétique (PMP) est invisible lorsqu’elle n’est pas minéralisée et peu fixée. Sa mise en évidence et l’étude de certains de ses aspects (qualitatif et quantitatif) en Prothèse Amovible Complète (PAC), requièrent un prélèvement localisé dont les critères de choix ne sont pas bien définis. La variation qualitative et quantitative étant dépendante de la zone d’accumulation, il nous a paru intéressant d’explorer les différentes zones d’accumulation de la PMP, sur l’intrados de la PAC afin d’améliorer nos stratégies thérapeutiques et préventives chez les patients appareillés de PAC.
Objectif du travail : Identifier et quantifier après coloration, la PMP au niveau des différentes zones de l’intrados des PAC.
Matériel et méthodes : La distribution des zones d’accumulation de la PMP, a été étudiée par observation macroscopique sur l’intrados de 31 PAC maxillaires et 31 PAC mandibulaires, appartenant à des patients édentés totaux bimaxillaires recrutés au niveau du service de Prothèse du CHU d’Annaba en Algérie. Les patients sont porteurs de PAC d’usage, depuis au moins un an. Les prothèses sont immergées pendant 24 heures dans une solution d’érythrosine à 2% «Dento-Plaque Inava®». L’intrados maxillaire a été divisé en cinq zones : la zone vélo-palatine (1IMax), la zone du sommet de la voûte palatine (2IMax), la zone incisive (3IMax), la zone tubérositaire (4IMax) et la zone canine et 1ère prémolaire (5IMax). L’intrados mandibulaire a été divisé en 3 zones : la zone du trigone et niche rétro-molaire (1IMand), la zone de la canine et 1ère prémolaire (2IMand), ainsi que la zone incisive (3IMand).
Résultats : La répartition de la PMP était assez homogène au niveau de l’intrados mandibulaire mais elle était répartie de façon très inégale au niveau de l’intrados maxillaire. En effet, nous avons constaté une différence très hautement significative (p £ 0,001) entre les taux de coloration des différentes zones, la zone la plus colorée étant la zone vélo-palatine (1IMax) à 96,7% et la moins colorée la zone du sommet de la voûte palatine (2IMax) à 35,5%. Au niveau de l’intrados prothétique mandibulaire, le taux de coloration était de 93,5% pour la région du trigone et la niche rétro molaire (1IMand) contre 83,8% pour les zones canines et 1ère prémolaire (2IMand) ainsi que la zone incisive (3IMand). Aucune différence significative n’a été constaté à ce niveau (p = 0,422).
Conclusions : L’accumulation de la PMP est homogène au niveau de l’intrados prothétique mandibulaire. L’accumulation de la PMP n’est pas homogène au niveau de l’intrados maxillaire. Ces résultats nécessitent la poursuite des recherches pour comprendre les causes de cette différence et nous permettront d’appréhender de manière ciblée nos stratégies thérapeutiques et préventives chez le patient édenté.

Summary

Introduction: Denture Plaque (DP) is not visible with naked eye when it is not mineralized or not fully fixed. Describing and studying its qualitative and quantitative aspects in Complete Dentures (CD) require precisely-located sampling but selection criteria have not yet been well defined. In order to improve our treatment and preventive strategies for patients with CD, it is necessary to explore the various DP accumulation zones on CD fitting surfaces.
Purpose: The aim of this study is to assess the DP accumulation on fitting surfaces of CD.
Material and methods: Distribution of DP accumulation zones was assessed by naked eye observation of the fitting surfaces on 31 maxillary and 31 mandibular CD. The prostheses were to be carried regularly since at least one year. The data were collected at the Prosthodontics department of the Annaba University Medical Center in Algeria. Prostheses were immersed for 24 hours in a plaque disclosing solution containing erythrosin 2% (Dento-Plaque Inava®). The maxillary fitting surface was divided into five sectors: the post damming zone (1MaxFS), the top of the palate zone (2MaxFS), the incisor zone (3MaxFS), the maxillary tuberosity zone (4MaxFS), and the end of the canine and 1st premolar zone (5MaxFS). For mandibular fitting surfaces: trigonal and retromolar zone (1ManFS), canine and 1st premolar zone (2ManFS), and incisor zone (3ManFS).
Results: DP distribution was found to be homogeneous on the fitting surface of mandibular CD, however it was distributed in unequal way on the maxillary fitting surfaces. We noted a highly significant difference (p < 0,001) in the staining frequencies of the targeted zones. The most colored zone was the post damming one (1MaxFS), with a rate of 96.7%, whereas the least colored zone was the top of palate one (2MaxFS), with 35.5%. On the mandibular fitting surfaces, the rate of staining was 93.5 % for the trigonal and retromolar zone (1ManFS) versus 83.8% on canine, 1st premolar (2ManFS) and incisor (3ManFS) zones. There was no significant difference (p = 0,422).
Conclusion: The accumulation of DP was found to be homogeneous on mandibular fitting surfaces and no homogeneous on maxillary fitting surfaces. These results require further investigations in order to understand the causes of this difference. This will allow us to improve our treatment and preventive strategies for edentulous patients.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Odonto-Stomatologie Tropicale électronique. Il a été consulté 659 fois, téléchargé 6 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Odonto-Stomatologie Tropicale électronique

Odonto-stomatologie Tropicale - 1ère revue dentaire internationale panafricaine - 39ème annéeOdonto-Stomatologie Tropicale est éditée régulièrement depuis 1978. Cette revue bilingue et trimestrielle a pour mission de permettre les échanges et le dialogue entre praticiens de tous pays. Ses auteurs exercent dans des pays de zone tropicale et en voie de développement. Ils publient le fruit de leurs études, de leurs expériences et montrent une « autre » facette de l'art dentaire, la leur. Odonto-Stomatologie Tropicale est lue dans de 70 pays et figure dans un nombre considérable de bibliothèques d'universités et services d'Odonto-stomatologie à travers le monde.

Consultez nos offres d'abonnements




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !