contacts www.santemaghreb.com
drapeau_algerie drapeau_maroc drapeau_tunisie
Algérie Maroc Tunisie
La sante du maghreb sur internet
6ème journée des paramédicaux : la réforme hospitalière à l'ordre du jour - El Moudjahid - Algérie - 25/12/2002

La réforme hospitalière a été au centre des débats de la 6e journée des paramédicaux organisée hier à la bibliothèque d'El-Hamma par le secteur sanitaire de Sidi M'Hamed.

L'ouverture des travaux a eu lieu en présence des Dr Rabia et Khelifa respectivement directeur de la santé de la wilaya d'Alger et directeur du secteur sanitaire de Sidi M'Hamed, ainsi que M. Belkassam, représentant du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.
A cette occasion les trois responsables ont longuement insisté sur le rôle du personnel paramédical dans l'application des réformes hospitalières. "Ce programme de santé, dira M. Khelifa vise à l'amélioration des conditions de travail du personnel de la santé ainsi que l'état de santé du malade".
Pour sa part, le Dr Rabia a souligné que "cette journée s'inscrit dans le cadre de la formation continue du personnel paramédical qui semble être une des revendications légitimes de ce dernier". L'orateur a, par ailleurs, mis l'accent sur l'objectif de la réforme hospitalière qui est celui "de corriger le dysfonctionnement des structures de santé sur le plan de l'organisation et des moyens.

Prenant la parole à son tour, le représentant du ministère de la Santé a notamment évoqué les enjeux de la réforme qui portent sur "les voies et moyens à mettre en œuvre afin d'arriver à améliorer qualitativement les conditions de travail des personnels de ce secteur et la santé du citoyen". A ce titre, il a annoncé que très prochainement, un document de synthèse sur la réforme hospitalière sera distribué au niveau de toutes les structures de santé et à tous les acteurs de cette activité afin qu'il soit débattu d'une manière franche et enrichi par la suite. L'orateur a déclaré aussi qu'un avant-projet de la nouvelle loi sanitaire est en cours de préparation.
Les travaux se sont poursuivis par la suite par la présentation des communications-débats sur les thèmes principaux de la réforme qui se résument en l'accueil, l'humanisation de la profession, le coût de la santé, la médecine gratuite, l'activité au bloc opératoire, les risques professionnels et la formation continue.

Pour ce qui est de l'accueil, les participants ont insisté sur la qualité de réception, la faculté d'écoute et de sécurité au niveau des bureaux des entrées. "Il y a lieu d'exploiter tous les moyens de communication avec le patient, lui faciliter les démarches de ses déplacements, lui simplifier ses contacts avec l'hôpital, lui faire oublier ses souffrances et sa douleur" précise Mme Boumesaoud, surveillante médicale-chef.

Pour ce qui est de l'humanisation, les conférenciers ont insisté sur la relation du personnel paramédical avec le malade "qu'on ne doit prendre uniquement dans son contexte de maladie. Il y a lieu d'essayer de comprendre sa situation socio-professionnelle et sa vie quotidienne, afin de le soulager sur tous les plans", dira Mme Mekatchaia.
Le coût de la santé a été également soulevé au cours de cette rencontre. Pour M. Zebouchi, "il y a lieu d'élaborer un guide méthodologique pour la mise en place du calcul des coûts". Cette méthode, faut-il le rappeler, concernera l'ensemble des structures (CHU, EHS, SS). L'objectif est d'établir un tableau de bord pour la maîtrise des coûts analytiques. A titre d'exemple, combien coûte une journée d'hospitalisation calculée, selon une même méthode dans tout type d'établissement ? La détermination des coûts servira comme outil d'aide à l'élaboration du budget prévisionnel et sa négociation. Elle servira aussi de mesurer la performance des services, à savoir déterminer l'origine de dysfonctionnement à titre d'exemple, insuffisance des moyens ou insuffisance dans l'utilisation de ces moyens.

Il faut souligner aussi que la médecine gratuite est effectivement un geste gratuit vis-à-vis du citoyen mais coûteux vis-à-vis de l'Etat.
Les conférenciers n'ont pas omis le rôle des blocs opératoires qui doivent être réhabilités, afin qu'ils jouent pleinement leur rôle sur le plan chirurgical et des soins intensifs.

Enfin, la demande prioritaire des personnels paramédicaux demeure la formation continue qui doit être, selon eux, généralisée et axée sur la prise en charge de nouveaux besoins et la prise en considération de la participation à des actions de formation dans l'évolution de leur carrière.

Sarah S.

Lire l'article original : http://www.elmoudjahid-dz.com/pdf/2002/12/25/html/menuhtml.htm

Retour Actualités