Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Prise en charge médicale des retraités : 10 millions de l’IPRES au centre hospitalier de Diourbel… - 29/09/2006 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Institut de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES) a entamé une tournée nationale pour signer des conventions de préfinancement avec les établissements hospitaliers. L’initiative permettra à l’institut d’améliorer la couverture médicale. Avant-hier (NDLR : mercredi), l’institut à signer une convention avec le centre hospitalier de Diourbel, une structure prête à jouer sa partition dans l’amélioration de la couverture médicale des retraités.

La prise en charge des sujets âgés était jusqu’ici le ventre mou de la politique sociale de l’Institut de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES). Il n’était pas rare de voir un retraité renvoyé d’un district à cause d’un retard de paiement. L’Institut a pris des mesures hardies pour améliorer la couverture médicale des retraités. Dans le cadre du Plan Sésame, l’Institut a signé une convention avec le Centre régional hospitalier Heinrich Lucke de Diourbel.

L’IPRES a remis au centre hospitalier un chèque d’une valeur de 10.000.000 de francs Cfa. « L’IPRES a une mission d’améliorer les pensions et la couverture sanitaire des retraités. La signature de convention de préfinancement mettra fin aux problèmes que les personnes du 3e âge rencontrent dans les structures sanitaires. », indique le Président Conseil d’administration de l’IPRES, Mamadou Racine Sy. Pour ce dernier, c’est une vieille doléance que l’institut vient ainsi de satisfaire.

Prenant la parole, le représentant du ministre de la santé, le directeur des établissements de santé, Abdoulaye Guèye, a d’abord salué l’initiative de l’institut qui concourt à l’atteinte d’un des objectifs majeurs de la politique de santé du Sénégal. Il a réaffirmé la volonté du département de santé à accompagner l’IPRES et à veiller afin que la convention de préfinancement puisse apporter les résultats escomptés. « Cette convention de préfinancement facilite la prise en charge des personnes âgées. C’est une grande contribution à l’atteinte des objectifs de notre politique de santé.

L’hôpital sera redevable d’une prestation de qualité. Nous veillerons à ce qu’un traitement de qualité soit fourni aux ayant droits », indique le directeur des établissements de santé, Abdoulaye Guèye. En contrepartie, les responsables du centre hospitalier s’engagent à faciliter l’accès aux soins aux retraités et à leur fournir un service de qualité en mettant en place un mécanisme approprié. « Nous ferons tout notre possible pour satisfaire les retraités. Nous allons voir comment faire pour leur faciliter l’accès au soin », dit le directeur général de l’hôpital, Moussa Same Daff. La nouvelle a été bien accueillie chez les retraités qui ne demandaient pas tant.

Ces derniers voient dans cette initiative la volonté du chef de l’Etat, et de l’IPRES de prendre à bras-le-corps les préoccupations des personnes du 3e âge. « Cette initiative est une aubaine pour les retraités. Elle allège nos charges. Car nous n’aurons pas à puiser dans nos pensions pour payer les frais d’hospitalisation ou pour acheter des ordonnances. Par cet acte, le président de la république, et l’IPRES s’inscrivent dans une dynamique d’amélioration des conditions de vie des retraités », lance le représentant régional de l’Association nationale des retraités du Sénégal, Saliou Fall. Son camarade, Sérigne Fall, embouche la même trompette.

IDRISSA SANE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !