Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

VIH/SIDA en Afrique Subsaharienne : La discrimination juridique décriée par les femmes - 20/10/2006 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une réunion de validation de l’étude sur les cadres légaux relatifs au VIH/Sida en Afrique de l’Ouest et du Centre se tient depuis hier à Dakar. Plusieurs représentants africains d’organismes de lutte contre le VIH/Sida participent à cette rencontre. « En Afrique Subsaharienne, 5,8 millions de personnes sont touchées par la pandémie du sida. Parmi ces personnes, les femmes en sont les premières victimes car en 2005, 17,5 millions d’entre elles vivent avec le VIH/Sida, soit 1 million de plus qu’en 2003 ».

La révélation a été faite par Mme Amsatou Sow Sidibé, professeur titulaire de chaire de droit privé à l’Ucad, par ailleurs directrice de l’Institut des droits de l’homme et de la paix de l’Ucad, dans son document intitulé « Etude régionale des cadres légaux relatifs au VIH/Sida (Droits humains et droits des femmes). La rencontre a été organisée par le Fonds des nations unies pour la femme (Unifem) et Open society Institute for West Africa (OSIWA) en collaboration avec Wildaf et Onusida. Il s’agit entre autres de préparer un état de lieux des cadres légaux concernant le VIH/Sida ; autrement dit, le respect des droits humains, la protection des droits des femmes, le dépistage prénuptial et l’accès aux soins. Il est aussi question d’analyser le contexte socioculturel entourant les droits liés au VIH/Sida, le dépistage et les contaminations intentionnelles au sein du couple etc.; Identifier des stratégies de plaidoyer pour un cadre légal promouvant la protection des droits humains.

À l’entame des travaux, les différents orateurs qui se sont exprimés ont mis l’accent sur les conséquences de l’augmentation du taux du VIH/Sida en Afrique Subsaharienne dont les femmes arrivent en première position. Cette position des femmes se justifie du fait qu’elles font face une discrimination juridique qui les expose à la pandémie. Une justification largement partagée par Mme Hortense Niamke, chargée du programme VIH/Sida à OSIWA, qui estime que l’environnement juridique africain ne permet pas aux femmes de se protéger contre le sida.

Mme Nianke déclare « le respect des droits des femmes qui sont violés. Cette vulnérabilité des femmes, préoccupe la représentante de l’Unifem, Mme Adji Fatou Ndiaye, qui dans un brillant exposé a annoncé que pour faire face à cette vulnérabilité, l’OSIWA et l’Unifem ont développé un partenariat afin de procéder à une analyse légale de 18 pays d’Afrique de l’ouest et du Centre touchés par la vulnérabilité.

Et le Sénégal poursuit-elle a servi de pays pilote dont les résultats ont abouti à une bonne intégration des besoins spécifiques des femmes dans l’avant-projet de loi sur le VIH/Sida. Mme Ndiaye a demandé au ministre de la santé et de la prévention médicale d’accélérer le projet de loi sur la protection des droits des groupes vulnérables qui doit passer au vote à l’Assemblée Nationale Sénégalaise. Abdou Issa Dieng, le conseiller technique du ministre de la santé et de la prévention médicale qui présidait la cérémonie d’ouverture de cette réunion a déclaré que l’Etat du Sénégal s’engageait à jouer un rôle d’avant-garde dans la promotion de l’égalité de genre sur l’ensemble du continent.

Eugène Kaly

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !