Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Prise en charge des enfants atteints de malnutrition sévère aigue : l’Oms appuie la formation - 06/07/2012 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) organise, demain samedi à 15 heures au Centre de capacitation pour le développement de Thiès une cérémonie de clôture d’une session de formation destinée aux personnels de santé chargés de la prise en charge des enfants atteints de malnutrition sévère aiguë (MAS).

D’après le communiqué de l’Oms parvenu à notre rédaction, la clôture de la formation sera suivie d'un point de presse dans la région de Thiès. Le même communiqué précise qu’une cinquantaine de médecins pédiatres, nutritionnistes et infirmiers des hôpitaux et centres de santé possédant ou envisageant d’ouvrir des services pour les enfants atteints de malnutrition sévère, dans les régions de Thiès, Diourbel, Kaolack, Louga, Saint-Louis et Dakar ont participé à cette formation. Selon la même source, l’Oms apporte un appui technique et financier au ministère de la Santé et de l’Action sociale, par le biais de la Division de l’alimentation, de la nutrition et de la survie de l’enfant (DANSE). Elle participe également à l’amélioration de la prise en charge des enfants atteints de malnutrition sévère aigue (MAS). L’institution onusienne précise en outre qu’entre 5 et 10 % des cas de MAS présenteront des complications médicales graves, qui d’ailleurs constituent la principale cause de décès chez les enfants victimes de malnutrition.

La clôture de cette deuxième session de formation qui doit permettre à apporter les connaissances et les compétences spécifiques nécessaires à la prise en charge hospitalière adéquate des enfants touchés par la malnutrition sera présidée par le représentant du ministre de la Santé et de l’action sociale, en présence du représentant de l’Oms au Sénégal.

Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !