Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Au Sénégal, 5.000 femmes ont bénéficié des services de la planification en un an - 29/09/2012 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’organisation partenaire du ministère de la Santé et de l’Action sociale, dans la lutte contre la mortalité maternelle et infantile, Marie Stopes international Sénégal, a commencé à mener ses activités. Elle a offert des services de planification à plus de 5.000 femmes en l’espace d’un an.

Le Sénégal, par la voix du ministre de la Santé et de l’Action sociale, le Pr. Awa Marie Coll Seck, ambitionne de porter le taux de contraception à un palier supérieur à 37 %. L’organisation internationale Marie Stopes Sénégal joue sa partition dans l’atteinte de cet ambitieux objectif. « Nous avons pu offrir des services de contraception à plus de 5.000 femmes à Dakar et à l’intérieur des régions grâce à notre centre et à nos équipes mobiles », a avancé la directrice de cette organisation, Maaike Van Min. Grâce à ces services, a poursuivi la directrice, nous avons pu éviter 5 décès maternels, 45 décès infantiles et plusieurs centaines d’avortements non sécurisés. Marie Stopes international compte faire mieux l’année prochaine. Elle mettra en place un réseau d’actrices et de praticiennes pour couvrir, au maximum possible, les besoins en contraception. « Nous allons engager des sages-femmes qui sont dans le privé et des praticiennes. De ce fait, nos équipes mobiles pourront offrir des services dans les districts sanitaires. Avec le lancement du réseau de franchise sociale Blue Star et notre centre de santé, en partenariat avec le secteur privé, nous comptons atteindre 50.000 clientes en 2013 », a révélé Maaike Van Min. La jeunesse sera la cible privilégiée. Des stratégies basées sur une approche communicationnelle, avec les nouvelles technologies, seront mises en œuvre. Un travail a été déjà fait sur les plages et dans les universités.
L’équipe de cette organisation sera sur les campus de Dakar, le 5 octobre, pour répondre aux besoins des jeunes. « Les gros problèmes, comme les avortements, les grossesses précoces et les infanticides, interviennent chez les jeunes. Nous sommes en train de travailler à les sensibiliser, à les intéresser », a indiqué la directrice du Marketing social et communication, Sanou Gning. Sur cette question, Marie Stopes international-Sénégal travaille avec l’Usaid. L’organisation se fixe comme objectif, en 2013, de prévenir 19.000 grossesses non désirées, 46 décès maternels, 417 décès infantiles et 2.000 avortements non sécurisés.

Idrissa SANE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !