Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Kolda, Sédhiou et Ziguinchor : Le réseau Siggil Jigeen veut des services de santé de qualité - 01/10/2012 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le District sanitaire de Kolda abrite, depuis mardi, pour 3 jours, un atelier de formation des tuteurs des régions de Kolda, Ziguinchor et Sédhiou. La rencontre vise à améliorer la qualité des prestations de services de santé. Elle est organisée par le réseau Siggil Jigeen, en partenariat avec l’Usaid/Santé.

La mise en place des services de santé de qualité passe nécessairement par la formation du personnel sanitaire et l’implication des communautés et des autorités locales dans la mise en œuvre des projets de santé. C’est dans ce cadre que s’inscrit le Projet Paq (Partenariat pour l’amélioration de la qualité des services de santé) initié par le réseau Siggil Jigeen, en partenariat avec l’Usaid/Santé. « Comme vous le savez, tous les acteurs du système de santé se plaignent du manque de partenariat et d’échanges entre le personnel de santé, la communauté et les autorités. L’innovation consistera à créer ce partenariat et à permettre aux populations de s’impliquer dans la gestion de leur santé », a indiqué Djibril Ousmane Ndong, membre du conseil d’administration du réseau Siggil Jigeen.

Pour lui, les populations doivent être au cœur de leur prise en charge sanitaire. C’est pourquoi, une fois de retour dans leurs zones respectives, les tuteurs auront pour mission de faire un plaidoyer auprès des communautés, des autorités locales et des prestataires de services de santé pour les faire adhérer à ce projet. Ils devront, en outre, faire un sondage sur la qualité des prestations de services, recueillir les avis des populations et identifier les obstacles majeurs. Ce qui leur permettra de cerner l’ensemble des problèmes, afin d’atteindre les objectifs, de définir les solutions à mettre en œuvre pour y parvenir et d’élaborer un plan d’actions réaliste et cohérent pour réussir le pari de la qualité.

Les tuteurs devront également mettre sur pied des comités et des équipes Paq dans leurs zones respectives, en vue de créer une synergie entre les communautés, les prestataires de services, les autorités et les collectivités locales. Pour rappel, le projet Paq intervient dans 11 régions pour une durée de 5 ans. « Pour la première année, à Kolda, c’est le District sanitaire de Kolda qui est visé, celui de Goudomp pour la région de Sédhiou, alors que dans la région de Ziguinchor, le district sanitaire de Ziguinchor est retenu », précise M. Ndong.

Mamadou Aliou DIALLO

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !