Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Sénégal : fin de l'hivernale ! Affluence des maladies dans les structures sanitaires - 10/11/2012 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La fin de la saison des pluies occasionne souvent une hausse de cas de palu dont les victimes s'entassent par centaines dans les structures sanitaires. Les malades sont des enfants en bas âge, des femmes et personnes de troisième âge. Ainsi à Dakar du poste de santé de Derklé aux dispensaires «Charles de Foucauld» des Baobabs et «Keur Javouhey» de Derklé partout c'est la forte affluence de malades.

Les enfants dont la tranche d'âge varie entre 0 et 15 ans souffrent pour la plupart de problèmes de dermatose. C'est-à-dire la maladie de la peau. Et l'affluence des malades est quasiment la même partout. Selon les responsables des différentes structures visités, chaque jour les patients, adultes et enfants confondus, se présentent par centaines.

Au dispensaire «Charles de Foucauld» Agnès Lopy, une infirmière en service dans la structure renseigne que «les enfants malades qu'ils reçoivent souffrent de paludisme, de grippe mais le plus souvent de dermatose».

Quant à eux «Les adultes souffrent plus de paludisme et d'hypertension artérielle», indique Pierre Faye, infirmier dans le même dispensaire. Pour ce qui concerne les conditions d'accueils elles sont fonction de l'âge des patients.

Par exemple, explique Madame Ba, responsable du poste de santé de Derklé «Ici le prix de la consultation des adultes est différent de celui des enfants. Tandis que dans les deux autres dispensaires cités le prix de la consultation est le même parce qu'elles relèvent du privé catholique. La même source précise que sur toute l'entendue du Sénégal, le prix de la consultation dans les postes de santé catholiques est harmonisé.

L'autre particularité c'est que dans ces trois postes de santé en question les cas sociaux sont pris gratuitement en charge. «Les handicapés, les talibés et les mendiants sont soignés gratuitement» nous dit Madame Ba.

Une façon d'être solidaire avec les personnes qui se trouvent dans le besoin. Toutefois «Il faut être vigilant pour ne pas se faire rouler par un patient» renchérit Madame Marie Hélène Sarr, infirmière au dispensaire «Keur Javouey».

Dans les différentes structures de santé visitées la question du planning familial y a droit de cité. Il s'agit de la méthode d'espacement des naissances qui est bien pour la femme elle-même mais aussi pour toute la famille.

Les spécialistes de la question dans ces différentes structures sanitaires indiquent qu' il y a deux types de planning. Le seul hic, nous dit-on, c'est que le planning familial n'est pas toujours accepté par certains hommes. C'est pourquoi certaines femmes font la planification avec des méthodes artificielles à l'insu de leurs conjoints.

«Nous enregistrons également des cas de malnutrition chez quelques enfants, indique Soeur Célestine, responsable du dispensaire « Keur Javouey» de Derklé. Ce sont des cas qui nécessitent une durée de traitement de quinze jours.

Elle rappelle qu'il y a quelques années, le paludisme était la maladie la plus répandue chez les enfants et les femmes enceintes. Aujourd'hui avec l'arrivée des moustiquaires imprégnées cette maladie tend à disparaitre. Une raison suffisante, dit-il, de renforcer la campagne de sensibilisation afin d'éradiquer totalement le fléau en Afrique en général et au Sénégal en particulier.

Par Père Aubin Du Saint Sacrement Coly

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !