Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Lancement de vaccination contre la méningite à Kedougou : plus de 71% de la population sont concernés - 15/11/2012 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les autorités sanitaires de la région de Kédougou sont déterminées à bouter la méningite hors de la contrée d'ici à 2022. C'est pour en fait ne pas être en reste des sept autres régions qui sont concernées par la campagne de vaccination d'envergure menée contre cette maladie. La journée de lancement de la campagne qui a eu lieu ce lundi dans le quartier de Dandé Mayo de Kédougou a permis de décliner tous les objectifs visés. Sur une population régionale qui avoisine les 134.000 habitants les 70% constituent la cible de cette campagne. En dix jours les 80% devraient être vaccinés, ont promis les médecins de la région.

«La méningite A et la méningite W135 constituent les deux types les plus épidémiques de cette maladie», renseigne le docteur Cheikh Sadibou Senghor. Cette révélation de taille a le mérite de permettre à l’assistance de mieux appréhender la gravité de la maladie qui depuis longtemps fait des ravages dans plusieurs pays africains dont le Sénégal. « En 1999 date de la dernière épidémie de méningite A, le Sénégal avait enregistré plus de 600 décès. Et il a été constaté que tous les 10 ou 12 ans l’épidémie réapparait », tonne le médecin chef du district sanitaire de Kédougou.

Quant au docteur Habib Ndiaye médecin chef de la région médicale de Kédougou il a rappelé à l’assistance qu’il y avait quatre types de méningite. « Nous avons la méningite A qui est la plus fréquente au Sénégal et la plus contagieuse que les méningites B, C et W135 », précise Dr Ndiaye. Selon lui, cette campagne a été initiée par le ministère de la Santé et de l’Action sociale. « Cette campagne cible les enfants de 1 an et les jeunes de 29 ans qui sont considérés comme des personnes vulnérables », clame le médecin chef de la région médicale.

Dans son speech une précision de taille a été fournie à l’assemblée composée de femmes, d’hommes, d’enfants et de jeunes. Il s’agissait en fait de leur faire savoir que les femmes enceintes et les gens qui ont de la fièvre sont exclus de cette campagne de vaccination même s’ils font partie de la tranche d’âge. Les blouses blanches que dirigent le docteur Habib Ndiaye ont impliqué tous les acteurs de la population surtout les membres de la croix rouge qui vont faire du porte-à-porte afin de sensibiliser les populations. C’est pour cette raison que le docteur Cheikh Sadibou Senghor disait que « Kédougou n’a pas besoin d’enfants ou de jeunes handicapés. Nous pensons que la région a compris ».

En tout cas puisque le ministère de la santé, les partenaires que sont Unicef, Intrahealth, l’Oms ont déployé de gros moyens, les acteurs de la santé voudraient faire vacciner plus de 75000 personnes dans les dix jours. Lors de la journée de lancement de cette campagne les délégués de quartier, les jeunes, les « badiènous gox » ont tous décidé de s’impliquer comme il se doit afin que toutes les cibles soient vaccinées.

par MAMADOU CHEIKH FALL

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !