Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Santé publique élimination du paludisme : le Sénégal sur la bonne voie - 30/01/2013 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Au vu des résultats probants obtenus par le Sénégal dans la lutte contre le paludisme, l’élimination de cette maladie sous nos cieux ne relève plus de l’utopie. Un Sénégal sans paludisme, c’est possible ! Fléau mondial qui, pendant très longtemps, a fait payer aux communautés des pays pauvres un lourd tribut, le paludisme est en passe de devenir un mauvais souvenir au Sénégal. C’est du moins, ce que l’on retient de la journée scientifique sur le paludisme organisée hier à Dakar par le Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp). Au cours de cette rencontre hautement scientifique, les résultats de recherches à travers huit différentes présentations sur cette maladie tropicale concluent que «l’élimination du paludisme est envisageable au Sénégal».

D’emblée, le Directeur de la lutte contre la maladie, Dr Idrissa Talla, affirme que le Sénégal est dans une phase de pré-élimination du paludisme telle que définie par l’Organisation mondiale de la Santé (Oms). Soit, arriver à obtenir une incidence à moins d’un cas pour mille habitants. Selon lui, des stratégies assez nombreuses ont été développées d’abord en affinant le diagnostic avec l’aide des partenaires, en introduisant les tests de diagnostic rapide (Tdr) qui ont, de façon drastique, ramené le nombre total de cas à des proportions très basses. A ce niveau, il indique que l’amalgame était tel que, à l’époque, tous les cas de fièvre étaient considérés comme paludéens. «Le Sénégal a développé la prise en charge à domicile (Pecadom), la couverture universelle en moustiquaires imprégnés d’insecticides (Milda). Sur les 14 régions que compte le pays, les 12 sont déjà couvertes. Ne restent plus que Thiès et Dakar qui vont être couvertes incessamment», se réjouit le Directeur de la lutte contre la maladie, Dr Idrissa Talla.

Mais, si «le Sénégal est à un tournant décisif de pré élimination du paludisme dans certaines zones» relève le Pr Omar Gaye qui préconise une combinaison des stratégies en cours pour accélérer le pas vers l’élimination de ce fléau sur le territoire national, le mérite revient, selon Dr Talla, à la recherche en tant que discipline qui nourrit la santé. «Nous sommes toujours en quête perpétuelle de moyens de prévention et de traitement toujours plus efficaces», fait-il constater. Au vu des résultats d’études qui lui sont parvenus, il souligne, cependant, que «plus on a des résultats probants, plus il faut être vigilant, puisque le génie du paludisme de façon générale est complexe».

Surveiller les acquis

Le paludisme s’effondre au Sénégal. Une diminution drastique des cas de paludisme est notée à Dakar. Les taux de mortalité et de morbidité diminuent en parallèle, mais les cas graves de paludisme sont encore enregistrés, hospitalisés. Conclusion : pas question de dormir sur ses lauriers, selon Dr Fatoumata Diène Sarr dont la communication a été axée hier sur un système de surveillance nouveau par l’utilisation des Sms des téléphones pour venir à bout du paludisme. Elle préconise un suivi communautaire, consistant à détecter précocement les cas, bien les traiter et s’assurer que le traitement est efficace. D’où l’intérêt de ne pas perdre de vue la personne sous traitement. Il faut, d’après Dr Diène Sarr, (re) convoquer le malade, lui faire une goutte épaisse pour confirmer qu’il n’y a plus de parasites dans son sang. Ce qui implique un suivi de la résistance aux antipaludéens.

Dans la même veine, le Directeur de la lutte contre la maladie, quant à lui, avertit que les moustiques peuvent commencer à développer des résistances, les médicaments également peuvent commencer à être moins efficaces. Les personnes qui étaient couvertes, qui ont été traitées ou qui ont bénéficié de mesures de prévention pendant une certaine période de leur vie perdent cette immunité qui leur permettait de faire face aux moustiques. «L’un dans l’autre, aujourd’hui plus que jamais, nous sommes confrontés au défi de la consolidation de nos acquis, mais aussi de la mise en place d’une sorte de surveillance qui nous permette de ne pas être surpris, puisque partout dans le monde, il y a des cas de résistance surtout en Asie du Sud-est», déclare-t-il.

Chimio-prévention du paludisme saisonnier : uUne nouvelle stratégie pour éliminer les anophèles

Le Sénégal compte développer la chimio-prévention du paludisme saisonnier. Une stratégie qui a fait ses preuves ailleurs en matière de lutte contre cette maladie tropicale mortelle. Les autorités sanitaires, à travers le Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp), pensent utiliser cette méthode au niveau des zones de haute transmission au Sud-est du Sénégal. D’après le Directeur de la lutte contre la maladie, Dr Idrissa Talla, des villages seront identifiés et à des moments précis, des médicaments seront pourvus à tout le monde avant de procéder à une évaluation dans les cinq prochaines années.
La journée scientifique d’hier sur le paludisme se tient au moment où le Programme national de lutte contre le paludisme déroule un plan stratégique national 2011-2015 avec l’appui des partenaires. Ce plan stratégique vise «l’accélération du contrôle du paludisme en vue de sa pré-élimination» à travers le renforcement de la performance et de l’efficacité des interventions, centrées essentiellement sur l’accès universel au paquet d’interventions pour faciliter la protection des populations surtout dans les zones à forte densité et dans les zones à forte endémicité.

Abdoulaye SIDY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !