Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Paludisme : renforcement de capacité pour des cadres intermédiaires de la santé - 17/02/2013 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le cours de paludologie destiné aux cadres intermédiaires des zones opérationnelles du Sénégal a pris fin samedi à l’Institut de santé et développement (ISED) de l’Université Cheikh Anta Diop, sis au centre Saïdou Nourou Tall de Mbour. Cette formation qui a démarré depuis le 4 février était initiée par le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) en partenariat avec l’USAID.

« Ce cours entre dans le cadre global de renforcement des capacités et des compétences des acteurs de la lutte contre le paludisme. Durant toute la formation, ils ont vu leurs compétences et leurs connaissances renforcées pour leur permettre d’améliorer leurs prédispositions dans le cadre de cette lutte », a expliqué le docteur Alioune Badara Guèye, responsable de la formation au PNLP.

« Aujourd’hui, nous sommes dans une situation où nous sommes obligés d’aller vers la performance et d’avoir des résultats, eu égard à l’environnement et au contexte. Nous avons des partenaires qui nous accompagnent et qui sont, quand même, exigeants par rapport aux résultats », a t-il ajouté.

« Aujourd’hui, nous devons avoir des interventions de qualité et pour y arriver, nous devons avoir des ressources humaines de qualité. C’est la raison pour laquelle nous avons opté pour la formation des personnels de santé en paludologie », a-t-il poursuivi.

Selon le docteur Mame Birame Diouf, spécialiste en paludisme à l’USAID, « le PNLP a défini comme priorité d’assurer le renforcement des capacités des acteurs de la santé ». « C’est ainsi que l’USAID est venue appuyer l’initiative que nous pensons assez pertinente, compte tenu des défis qui se présentent à nous », a-t-il souligné.

« Compte tenu des expériences, des compétences et des connaissances, nous espérons pouvoir sentir véritablement l’impact au niveau de la prise en charge de la santé des populations au niveau des districts sanitaires du pays », a dit docteur Diouf.

Source: APS

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !