Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Couverture vaccinale universelle : le Sénégal toujours dans les délais - 23/04/2013 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La situation du Sénégal est relativement confortable, car par rapport au programme élargi de vaccination, selon certains indicateurs, plus de 90 % des taux de couverture ont été atteints. Un chiffre très important, puisque le seuil fixé par l'OMS pour entrer dans le cercle restreint des pays se trouvant dans une situation confortable est de 85 %.

C'est ce qu'a révélé hier lundi, Mme le ministre de la Santé et de l'Action sociale à la rencontre des maires, parlementaires et partenaires au développement. Une rencontre qui démarre la 3ème Semaine africaine de vaccination. Une opportunité pour le Sénégal d'intégrer dans ses activités la malnutrition, un fléau qui enregistre des taux de disparités sévères dans certaines régions comme Diourbel qui en est à 15 %.

Initiée en 2010 par les ministres de la Santé de la région africaine à l’issue d’une réunion tenue à Malabo en Guinée équatoriale, la Semaine africaine de la vaccination est une grande opportunité pour le Sénégal de joindre l’utile à l’agréable. En effet à l’occasion de cette troisième édition, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a décidé d’innover en engageant un plaidoyer en faveur d’une vaccination intégrée à la nutrition.

Selon le Pr Eva Marie Coll Seck, ministre de la Santé qui a présidé hier lundi la cérémonie de lancement de cette édition, les acteurs en collaboration avec les partenaires vont mener des activités de sensibilisation sur la malnutrition en vue de mieux prendre en charge les enfants malnutris. Pour réussir cette campagne, différentes activités seront menées dans toutes les régions du pays grâce à une bonne mobilisation en vue d’atteindre les objectifs du Millénaire pour le Développement en matière de santé, a soutenu le ministre. La même plénipotentiaire d’ajouter que son département s’engage pour la réussite de cette Semaine de faire le rattrapage afin que le Sénégal puisse arriver à 100 % de couverture de vaccination.

L’innovation de taille cette année c’est l’intégration de la malnutrition. Une initiative qui a été vivement saluée par la représentante de l’UNICEF qui milite en faveur d’un fort plaidoyer pour prendre en charge cette situation qui est si préoccupante au Sénégal. En dépit des efforts qui ont été faits, Mme Giovanna Barberis revient sur l'état alarmant de huit régions du Sénégal où la situation de la malnutrition est très préoccupante.

En citant comme exemple la région de Diourbel où le taux de prévalence de la malnutrition atteint plus de 15 %. De même que 16 autres départements qui présentent également une situation difficile en terme de malnutrition aigue. D’où l’urgence de son invite lancée au gouvernement pour une approche multisectorielle et à tous les niveaux afin d’être en phase avec l’engagement mondial à assurer la santé pour tous et de permettre à tout enfant un meilleur départ possible dans la vie.

Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !