Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Planification familiale - Pour booster le taux de contraception : les élus locaux mis à contribution - 22/05/2013 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le réseau Siggil Jigeen, en partenariat avec le Cefored, a lancé hier un nouveau programme dénommé «Bâtir un fort soutien à la planification familiale au Sénégal». Son objectif est de sensibiliser les élus locaux sur les enjeux de la planification familiale et par-là, les amener à appuyer la mise en œuvre des programmes.

Il est devenu impératif pour le Sénégal, s’il veut atteindre les Omd 4 et 5, de réguler le taux des naissances. En effet, malgré les initiatives prises jusque-là, le taux de couverture contraceptive n’a pas encore atteint les 12%. Une situation imputable à la non-accessibilité des produits contraceptifs et des pesanteurs culturelles et sociales. Mais puisque le Sénégal s’est engagé à atteindre un taux de 27% d’ici à 2015, il urge d’adopter de nouvelles stratégies. Ce qui a amené le réseau Siggil Jigeen en partenariat avec le centre régional de formation, recherche et de plaidoyer en santé de la reproduction (Cefored) à lancer un programme dénommé «Bâtir un fort soutien à la planification familiale au Sénégal».

Il s’agit à travers ce nouveau programme de faire un fort plaidoyer auprès des autorités locales pour une plus grande implication de leur part afin de booster le taux de contraception d’ici à 2035. «C’est un champ très large, raison pour laquelle nous avons décidé de responsabiliser les élus locaux», décline Safiétou Diop Fall, présidente du réseau Siggil Jigeen. Pour ce faire, le réseau et ses partenaires ont ciblé six villes sur la base de leur pression démographique. Dakar Pikine, Guédia­waye, Mbao, Mbour et Kaolack vont accueillir une série d’ateliers devant permettre la recherche des données pour avoir des indicateurs fiables.

A la suite de cette première phase, «l’image de ces villes modèles sera renvoyée aux décideurs pour connaître les défis à relever dans le cadre de la planification familiale», confie Mme Fall. Il est attendu de ces décideurs qu’ils mettent davantage de moyens pour appuyer la mise en œuvre des programmes de planification familiale. «Les autorités locales doivent apporter une contribution significative pour relever le taux de prévalence contraceptive. Et c’est ce rôle que nous voulons les amener à prendre en charge», soutient Thierno Dieng, coordonnateur du Cefored.

Fortement représentés, les députés ont par la voix de Diya Kanté promis de jouer leur partition. «Nous nous engageons à faire un fort plaidoyer dans l’Hémicycle pour que les 13% du budget de l’Assemblée nationale alloués à la santé maternelle et infantile soient revus à la hausse pour une meilleure prise en charge de la famille», a dit Mme. Kanté. Au nom des élus locaux, Mme Seynabou Wade a également assuré de leur disponibilité à ne ménager aucun effort pour soutenir les programmes mis en place. Cette initiative vient en contribution à l’effort du Sénégal matérialisé par l’Initiative sénégalaise de santé urbaine.

Écrit par Diacounda Sène

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !