Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Kédougou : malnutrition des enfants âgés de 6 a 59 mois : l’appui de l’UNICEF à la région médicale - 24/05/2013 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La malnutrition est une réalité dans la région de Kédougou. Selon des enquêtes effectuées en juin 2012 dont les résultats figurent sur un tableau récapitulatif des «Cas de malnutrition attendue en 2013», la Malnutrition aiguë globale (MAG) devrait concerner 2035 enfants âgés de 6 à 59 mois à l’échelle régionale. La Malnutrition aiguë globale est composée de Malnutrition aiguë sévère (MAS) et de la Malnutrition aiguë modérée (MAM).

Le district sanitaire de Kédougou peuplé de 77 448 dont 13 476 enfants, compte 1159 cas de MAG, soit 8,6%. Ici, 1038 gamins âgés de 5 à 59 mois souffrent de Malnutrition aiguë modérée (MAM); soit 7,7%, contre 121 cas de Malnutrition aiguë sévère (MAS), soit 0,9%.
Celui de Salémata où 3882 enfants sont recensés sur 22 313 habitants, 349 mineurs souffrent MAG, soit 9%, dont 311 de MAM, soit 8% et 39 de MAS, soit 1% et. Toujours selon l’enquête, à Saraya sur les 527 cas de Malnutrition aiguë globale, soit 7,3%, les 455 enfants souffrent de Malnutrition aiguë modérée, soit 6,3% et 72 autres de Malnutrition aiguë sévère, soit 1%.

En somme, sur une population totale de 141 226 habitants dont 24 573 enfants, la région médicale enregistre 2035 cas de MAG, soit 8,6%. Les 1803, soit 7,3% sont des MAM alors les 232 autres, soit 1,3% sont des MAS. Aussi à Kédougou, les cas de MAG «satisfaisante» sont inférieure à 5%, la MAG «élevée» est supérieure ou égale à 5% et inférieure à 10%. Quant à la Malnutrition aiguë globale «très élevée», elle est supérieure ou égale à 10% et inférieure à 15%, là où la MAG «critique» est supérieure ou égale à 15%.

Suffisant pour que le Fonds des Nation Unies pour l’enfance (UNICEF) finance un programme de lutte contre le fléau. Selon Moussa Diop, spécialiste en communication de l’UNICEF, bureau de Dakar, l’UNICEF appuie la Région médicale de Kédougou dans la prise en charge de la malnutrition en mettant à disposition les médicaments et les intrants, en assurant la formation des personnels de santé.

A son avis, la malnutrition est accentuée par les activités d’orpaillage artisanal avec les terres cultivées qui sont de plus en plus transformées par l’orpaillage. Ce qui a pour conséquence d’impacter la production agricole et la disponibilité alimentaire. Aussi les mères s’adonnent de plus en plus aux activités minières.

Dès lors, les enfants sont aussi exposés aux produits dangereux tels le cyanure et le mercure utilisés dans la recherche de l’or et manipulés par ces dames. Et ceux victimes de malnutrition sont traités grâce au soutien de l’UNICEF, précise-t-il.

Ibrahima DIALLO

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !