Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Janvier 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Novembre/Décembre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Recherche en développement africain : des chercheurs se penchent sur le sujet à Dakar - 26/11/2013 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dakar abritera depuis hier, lundi 25 novembre une conférence internationale sur la «Croissance soutenable et développement en Afrique». Organisée par Consortium pour la Recherche Economique et Sociale (Cres), cette rencontre vise selon les organisateur à créer un cadre de concertation entre chercheurs sur les facteurs qui pourraient rendre la croissance économique africaine plus durable.

Plus d'une vingtaine d'universitaires et chercheurs prennent part à cette conférence dont la clôture est prévue pour aujourd'hui. Ouverte hier, lundi 25 novembre à Dakar, cette rencontre vise, selon professeur Abdoulaye DIAGNE, Directeur exécutif du Cres, à créer un cadre d'échange entre les décideurs et les chercheurs sur les facteurs qui pourraient rendre la croissance économique africaine plus durable, plus forte au cours de la prochaine décennie. «Depuis le début des années 2000, l'Afrique connait une croissance sans précédente en terme de rythme, de nombre de pays contribuant à cette croissance et aussi en terme de durée.

La question qui se pose est celle de savoir si, au cours de la présente décennie, est ce cette croissance pourra se poursuivre à un rythme aussi élevé. Ainsi donc, quelles sont les conditions à remplir pour que nous assistions non seulement à une croissance forte mais aussi à une croissance plus inclusive, dont les fruits seront répartis de façon beaucoup plus égalitaires entre les différentes couches de la population », a-t-il expliqué.

De son côté, le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, Mary Teuw Niane, a invité les chercheurs à orienter leurs travaux vers des objectifs de politique économique pour aider à relever les défis auxquels les pays africains sont confrontés. «Il est important que ces études, ces travaux et ces réflexions que vous portez soient fondées sur des preuves et des évidences et tournées vers des objectifs de politique économique», a-t-il déclaré. «Notre pays est bien connu comme un pays de réflexion et d'études, je pourrai dire même que c'est le bureau d'études de la sous-région. Mais nous ne faisons pas suffisamment de résultats», a regretté Mary Teuw Niane.

Au menu de cette rencontre, les discussions seront accès, entre autres, sur la Politique commerciale et pauvreté, le Retour vers l'Agriculture, l'Energies renouvelables et diffusion des technologies d'efficacité énergétique en Afrique, la Vulnérabilité et la protection sociale. Le Transfert de fonds et pauvreté du travail infantile, nouveaux types d'emplois pour le développement durable en Afrique : le cas de l'agriculture, par I. Michiko, Mesure de l'innovation en Afrique, Productivité et innovation en Afrique : perspectives micro économétriques et Corruption, croissance et pauvreté, sont également au menu de cette rencontre de deux jours.

Dakar choisie pour abriter un institut des nations- unies

Un nouvel Institut de recherche enrichira dans les jours à venir le paysage de la recherche et de l'enseignement supérieur sénégalais. L'Université des Nations unies a choisi la capitale sénégalaise pour abriter le siège de l'Institut de recherche en développement de l'Afrique qu'elle compte ouvrir sur le sol africain. La révélation est du professeur Bart Verspagen, directeur de l'institut des Nations unies à Maastricht lors de la cérémonie d'ouverture de la conférence internationale sur la «Croissance soutenable et développement en Afrique».

Selon lui, une fois fonctionnel, cet Institut ouvert aux étudiants de niveau doctorat , participera au renforcement du potentiel de recherche en économie et social pour l'ensemble des pays africains en commençant par le Sénégal. «C'est un Institut qui va s'intéresser plus particulièrement aux ressources humaines et le développement de l'Afrique», a indiqué pour sa part le professeur Abdoulaye DIAGNE, Directeur exécutif du Cres.

Sur le choix de la capitale sénégalaise pour abriter le siège de cet institut à vocation africaine et internationale, le directeur de l'institut des nations unies à Maastricht indique qu'il est guidé par la tradition de haut niveau dans la recherche en sciences sociales du Sénégal.

Nando Cabral Gomis

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !