Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Service national de l'éducation et de l'information pour la santé : les populations sensibilisées sur les maladies chroniques via un serveur - 26/11/2013 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Service national de l’éducation et de l’information pour la santé (Sneips) a initié une campagne de sensibilisation sur les maladies chroniques. Dénommée « Trois heures pour savoir, trois heures pour prévenir », cette campagne, consacrée au diabète et à sa prévention, entre dans le cadre de la politique de sensibilisation et d’information du ministère de la Santé et de l’Action Sociale.

« Cette édition, deuxième du genre, est consacrée aux maladies chroniques de façon générale, plus particulièrement au diabète », a fait savoir Dr Aloyse Waly Diouf, directeur du Sneips. Cette initiative s’inscrit dans la perspective d’aider les Sénégalais à mieux percer les mystères qui entourent certaines maladies et, dès lors, à pouvoir s’orienter et les prévenir. A cet effet, les particuliers sont conviés à appeler gratuitement au serveur vocal de la structure les jeudis et vendredis, entre 15h et 18h.

Ils pourront poser des questions à des spécialistes du diabète qui viennent, pour la plupart, de la Faculté de médecine de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. « Nous voulons, dans cet élan de collaboration, amener les spécialistes à cultiver le volet information et sensibilisation, maillon important dans l’exercice de leur métier », a affirmé Dr Diouf. Trois postes seront ainsi mis à la disposition des populations. Se prononçant sur les statistiques du nombre d’appels enregistrés, le directeur du Sneips a indiqué qu’ils ont reçu « 2270 appels au cours du mois d’octobre, soit une moyenne de 150 appels par jour. Ce sont les localités les plus reculées qui remportent de loin la palme. Ainsi, la majeure partie des coups de fils enregistrés viennent des régions de Louga et Diourbel », a précisé le directeur du Sneips.

Oumar BA

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !