Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Libérer le malade africain - 13/12/2006 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La bataille contre la vente des médicaments de rues et la contrefaçon n’est pas encore gagnée. Même si le combat a été lancé depuis des décennies, il reste beaucoup à faire pour combattre ce fléau qui est en train de détruire des millions de vies humaines. Exposés le plus souvent au soleil ou conservés dans des conditions d’humidité non recommandées, les médicaments de rues sont devenus préoccupants.

Aujourd’hui avec l’absence d’une politique stratégique efficace, le phénomène persiste. Il se répand de plus en plus dans les pays africains où la vente est pratiquée dans les marchés, les gares, sur la place publique, en bordure de route, les marchés hebdomadaires (louma). Pis, les villes sont inondées de contrefaçons qui ne répondent à aucune norme médicale. Ce qui entraîne des risques graves pour la santé des populations africaines. Surtout lorsque les vendeurs illicites de médicaments ignorent totalement la nature de ces produits.

Le phénomène est devenu courant, dans les grands commerces, des grossistes travaillent avec des détaillants qui revendent les produits pharmaceutiques sans en avoir aucune connaissance.
On trouve un peu partout en pleine rue toutes sortes de médicaments soi-disant contre les maux de tête, de coeur, de ventre, des remèdes contre le diabète et tout autre mal déclaré. Pourtant dans des pays comme le Sénégal, la réglementation interdisant les ventes illicites de médicaments de rue a été votée depuis des lustres. Des sanctions sont même prévues par le code de la santé publique.

Ignorant complètement la nature des substances qu’ils manipulent et distribuent à volonté les médicaments, ces vendeurs qui sont la pire gangrène du secteur continuent d’en faire la pluie et le beau temps.
Introduits à travers les frontières devenues des passoires dans ce trafic, les médicaments contrefaits ont également intégré la participation active des membres du corps médical dont certains sont suspectés d’être de connivence avec les grossistes. C’est toute une mafia qui a développé ses tentacules partout au point de défier toute impunité réelle malgré la volonté des gouvernements restés impuissants face à ce fléau.

Tant ce phénomène n’est pas jugulé, le problème tardera à être solutionné. La prolifération de différentes maladies et les difficultés des patients à payer les prescriptions médicales est un fait réel. Tout comme la pauvreté qui continue de plus en plus à gagner du terrain. Face à la cherté des médicaments vendus au prix fort dans les officines, les personnes malades se rabattent sur le marché illicite pour se faire soigner. Ce qui les expose, hélas, au revers de la médaille.

Voilà pourquoi la disponibilité de médicaments génériques à bon prix doit constituer une solution pour ces malades. C’est seulement sur cette base que l’éradication de la vente des médicaments dans la rue sera possible.
Les organisations sanitaires internationales, l’Oms en particulier, ont le devoir de prendre les choses en main et d’influer sur les gouvernements africains afin de développer des stratégies cohérentes pour mettre fin à ce mal qui ronge l’Afrique pendant que les pandémies et autres épidémies prolifèrent sur le continent.

Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !