Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Mouvement - Grève de 48 heures des médecins du Sames : le mot d’ordre respecté à Nabil Choucair et Hoggy - 04/03/2014 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pour la deuxième fois de suite, les médecins membres du Syndicat autonome des médecins du Sénégal (Sames) ont paralysé les hôpitaux en début de semaine. Un tour effectué hier à l’hôpital général de Grand-Yoff et à Nabil Choucair a permis de constater le niveau de détermination des médecins, qui réclament au gouvernement de meilleures conditions de travail ou encore des salaires décents.

Il n’y avait pas du tout hier du rush au niveau des cabines de consultation dans certains services, notamment à l’Hôpital général de Grand-Yoff (Hoggy) et au district sanitaire Nabil Choucair. Le mouvement d’humeur des médecins, membres du Syndicat autonome des médecins du Sénégal (Sames) est passé par-là. En effet, le mot d’ordre des 48 heures de grève a été respecté par Dr Mbaye Paye et ses camarades.

Un tour effectué au niveau de ces deux établissements sanitaires a permis de faire le constat. La volonté d’obtenir satisfaction a été telle qu’hier, les médecins, qui pourtant étaient à leur poste, ont rangé gangs et blouses pour croiser les bras devant les patients.

Au niveau de Nabil Choucair, le mot d’ordre du Sames a été bien respecté. «Nous sommes bien en grève. On assure seulement les urgences», a confié Dr Fofana, adjointe au médecin chef de ce centre. Sans sa blouse, le médecin, trouvé en pleine discussion dans son bureau avec des collègues, indique qu’il n’y a pas de consultation ce jour. «On respecte le mot d’ordre du Sames. Comme vous pouvez le constater, je suis là, mais sans blouse. On assure les urgences, car on ne peut pas paralyser tout le travail», a-t-il indiqué.

Pourtant, le travail ne semble pas paralysé au niveau de Nabil Choucair. L’on a noté des entrées et sorties des patients. Même s’il n’y a pas eu les rangs habituels au niveau de la cabine de consultation, il y avait quand même des patients en attente d’être consultés vers les coups de dix heures. Le même constat a été fait à l’Hôpital général de Grand-Yoff où les mé­decins ont observé le mot d’ordre.
Cependant, contrairement à Nabil Choucair, les médecins du Sames au niveau de l’Hoggy ont opté pour la politique de la chaise vide. «Il n’y a que le personnel qui est présent pour passer les urgences», indique-t-on au niveau de l’Hoggy où les grévistes ont brillé par leur absence. En attendant d’avoir l’issue de ces mouvements d’humeur des médecins, les malades et autres patients sont obligés de prendre leur mal en patience.

Écrit par Khady SONKO

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !