Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Prise en charge du paludisme simple : Un nouveau traitement à base d’artémisinine - 24/03/2006 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le programme national de lutte contre le paludisme va mettre à la disposition de toutes les régions du Sénégal de nouveaux médicaments plus efficaces afin de renforcer le traitement contre cette maladie. Il s’agit de médicaments à base d’artémisinine (Act) qui seront désormais utilisés à la place de la quinine pour traiter le paludisme simple.

La région de Ziguinchor vient de réceptionner son lot composé de 7300 doses pour les adultes et 10.000 doses pour les enfants. L’introduction de ces nouveaux médicaments mettra ainsi fin à la phase transitoire de traitement avec la sulfadoxine pyrimétamine (Sp) et l’amodiaquine.
« D’ici à la fin du mois de mars, on devrait pouvoir remplacer le protocole (Ndlr : le traitement) qui était utilisé jusque-là », a indiqué le médecin chef de la région médical, le médecin commandant Mame Demba Sy. Dès cette date, les nouveaux médicaments devraient être disponibles dans les 4 districts sanitaires de la région, notamment Ziguinchor, Oussouye, Bignona et Thionck-Essyl, et cela permettra ainsi de suppléer progressivement l’actuel protocole.

Toutefois, pour le traitement du paludisme « grave » (chronique) on pourra toujours continuer à faire recours à la quinine. Les responsables des différents districts ont été déjà informés par rapport à cette nouvelle thérapie contre le paludisme simple. Le traitement est peu coûteux, à en croire M. Sy, selon qui « nous devons faire de telle sorte que ces médicaments soient mis en place avant fin mars et que l’accès géographique soit effectif ». Cela, pense-t-il, va permettre de réduire considérablement la mortalité liée au paludisme. Les médicaments à base d’artémisinine ont été bien testés, et leur introduction constitue, aux yeux du médecin chef de la région médical de Ziguinchor, une révolution dans la prise en charge du traitement contre cette maladie dangereuse. Le réapprovisionnement est possible à partir des pharmacies d’approvisionnement régionaux pour les différents districts.

Adama Mbodj

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !