Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Maladies chroniques : Un programme national de lutte contre le cancer voit le jour - 10/05/2006 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Etat a décidé de prendre en charge les maladies chroniques à soins coûteux comme le diabète, les maladies rénales, les maladies cardiovasculaires, le cancer etc. Des maladies appauvrissantes. C’est pour réussir ce pari que le Sénégal s’est doté d’un programme national de lutte contre le cancer.

« Le cancer est beaucoup plus fréquent dans les pays en développement que dans les pays développés. Selon l’Oms (Organisation mondiale de la santé), dans les 15 années à venir, le nombre de cas de cancer va doubler dans les pays développés et le taux de mortalité liée au cancer va doubler ou tripler ». Cette info alarmante a été donnée hier par le Pr Pape Touré de l’Institut du cancer de l’Hôpital Aristide Le Dantec lors de la conférence de presse de l’atelier de restitution de la politique nationale de lutte contre le cancer. Les raisons qui expliquent cette hausse du nombre de cas de cancer sont multiples : le degré de pollution industrielle, le développement de l’agriculture (engrais, pesticides), le tabac, les habitudes alimentaires (consommation de la viande), l’augmentation de l’espérance de vie etc. D’après le Pr Touré, on peut agir contre les cancers suivant deux tableaux : la prévention et le traitement. Et contrairement au pays développés, les actions préventives ne sont pas encore développées dans les pays pauvres à cause de l’ignorance des populations des facteurs favorisants la maladie.

Le Sénégal a créé un Institut de traitement du cancer et des résidents d’autres pays viennent s’y soigner. Et dans le Programme national de lutte contre le cancer, il est prévu l’amélioration de l’équipement et de la formation.
D’après le Pr Dangou du même service, le cancer est une maladie inconnue du grand public. « 1/3 des cancers sont évitables, 1/3 des cancers peut être guéri (si le diagnostic et le traitement sont précoces). Et pour 1/3 des cancers, il existe des moyens pour soulager les patients et les accompagner dignement ». Au Sénégal, dit-il, la lutte contre le cancer a débuté depuis longtemps, mais le cadre n’était pas coordonné. Avant l’adoption de cette politique nationale, il y a eu l’ouverture d’un bureau du cancer, l’investissement du ministère de la Santé aux côtés des partenaires pour accompagner le dépistage de masse, un numéro vert a été créé où les populations peuvent appeler et s’informer, sans oublier le plaidoyer pour le cancer.

Sensibilisation, dépistage, traitement …

Le Programme national de lutte contre le cancer est donc venu renforcer tout ce qui existait. Ce programme, comporte six objectifs stratégiques, selon le Pr Dangou. Le premier point a trait à l’information, à la sensibilisation et à l’éducation pour la connaissance des facteurs de risques et pour l’action. Le dépistage et le diagnostic précoces constituent le deuxième axe, d’autant qu’un cancer dépisté tôt est une maladie curable. La prise en charge médicale et psychosociale (prise en charge des malades souffrant du cancer. Pour ce faire, il y a la mise en place de l’Initiative sénégalaise d’accès aux produits anti-cancérigènes. Le ministère de la Santé et de la Prévention médicale a décidé de rendre ces produits beaucoup plus accessibles (prix modique ou à zéro) franc, selon le Pr Dangou. La décentralisation des activités de lutte contre le cancer figure en bonne place dans le programme avec la création de pôles régionaux de cancérologie et de pôles de proximité dans les districts. La formation du personnel, le renforcement du cadre institutionnel (forte implication des médecins sans blouse) y figurent également. Et enfin le programme va conduire vers l’élaboration d’un plan d’action continentale de lutte contre le cancer, conformément à la volonté du président de la République. Dans la croisade contre le cancer, le Sénégal a reçu le soutien de l’Institut national du cancer de Paris, selon le Pr Dangou. En moyenne au Sénégal surviennent entre 6500 et 8500 cas de cancer par an, selon le Pr Pape Touré. « La prise en charge des maladies chroniques, fait partie de nouveaux objectifs. Le gouvernement a décidé de prendre en charge les personnes âgées, précisément la tranche d’âge 60 ans et plus », a souligné Abdou Fall.

Joseph Birame Sene

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !