Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

VIH-SIDA : La pandémie se stabilise pour la première fois depuis 25 ans - 31/05/2006 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’épidémie de Sida s’est stabilisée dans le monde après avoir atteint un pic à la fin des années 1990, a annoncé mardi l’agence de l’Onu chargé de la lutte contre le virus, tout en appelant à redoubler de moyens pour enrayer la maladie dans les pays pauvres.

Le monde marque des points dans la lutte contre le Vih, le virus à l’origine du Sida, grâce aux efforts de financement et d’accès au traitement, mais la prévention reste insuffisante dans de nombreux pays, a souligné l’Onusida dans son “Rapport sur l’épidémie mondiale de sida 2006”, qu’elle publie tous les deux ans.

L’an dernier, quelque 2,8 millions de personnes ont perdu la vie à cause de la maladie et 4,1 millions ont été contaminées par le virus. Il y a deux ans, l’Onusida avait fait état de 4,8 millions de contaminations nouvelles pour 2003. “Globalement, on pense que la proportion de personnes qui ont contracté une infection par le Vih a atteint son point le plus élevé à la fin des années 1990 et s’est stabilisée depuis”, a observé l’organe de l’Onu, dans ce rapport présenté comme “le plus complet jamais rassemblé” sur le Sida dans le monde, grâce à l’amélioration des données fournies par les pays membres. A la fin de 2005, 38,6 millions de personnes dans le monde vivaient avec le Sida, un chiffre qui continue à augmenter du fait de l’accroissement de la population, mais aussi des effets de la thérapie antirétrovirale, qui permet de prolonger la vie des malades.

Depuis la découverte de l’épidémie en 1981, le virus a touché 65 millions de personnes, dont 25 millions ont succombé à la maladie. La majorité des séropositifs ne savent pas qu’ils sont porteurs du Vih, selon le rapport. “Des progrès importants” ont été faits depuis le sommet historique des Nations unies qui a fixé en 2001 l’objectif de stopper l’épidémie et de commencer à renverser la tendance en 2015, s’est félicitée l’Onusida.
Même en Afrique, qui rassemble les deux-tiers des séropositifs de la planète, le nombre de nouvelles infections se stabilise. Six pays du continent ont annoncé des baisses de 25 % ou plus du nombre de séropositifs parmi les jeunes urbains (15-24 ans).

L’accès aux traitements antirétroviraux “s’est élargi de façon spectaculaire”, 1,3 million de personnes bénéficiant d’une telle thérapie dans les pays pauvres, contre 240.000 en 2001. Ce chiffre reste toutefois inférieur à l’objectif de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), qui visait 3 millions de malades sous traitement en 2005.

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !